Le guide ultime du sac à dos au Canada

Lorsque vous pensez à un voyage en sac à dos, la plupart des gens pensent à l’Europe – pour explorer des villes historiques et cocher vingt pays sur leur liste de choses à faire, tout en apprenant à connaître et en rencontrant des gens de pays et de cultures différents. Ou peut-être pensent-ils à l’Asie – pour explorer des temples et des jungles, jouer avec des éléphants et des singes ou se prélasser sur une plage.

Bien que ces destinations soient magnifiques en soi, les gens ne réalisent pas qu’ils passent à côté d’un pays de rêve pour les routards : le Canada : Le Canada. Ses paysages variés, accidentés et vastes en ont fait depuis longtemps l’une des destinations préférées des amoureux de la nature et des road-trippers, et les gens que vous rencontrerez en chemin vous feront vous sentir les bienvenus et peut-être même “chez vous”.

Il peut être difficile de trouver des informations sur les randonnées au Canada en un seul endroit, c’est pourquoi voici le guide ultime des randonnées au Canada. Vous y trouverez les meilleurs endroits à visiter (et quand !), comment vous rendre là où vous devez aller, des exemples d’itinéraires et ce dont vous avez besoin pour arriver (et rester !) dans le pays en premier lieu.

Sommaire

      1. Meilleure période pour visiter le Canada
      2. Visas pour le Canada
      3. Se déplacer au Canada
      4. Logement au Canada
      5. Frais de voyage au Canada
      6. Où aller au Canada
      7. Choses à faire au Canada
      8. Nourriture canadienne
      9. Culture canadienne
      10. Conseils aux voyageurs

Meilleure période pour visiter le Canada

La meilleure période pour visiter le Canada varie considérablement d’une région à l’autre. Que vous soyez à la recherche de montagnes, de plages ou d’aventures urbaines, le Canada a tout prévu : il s’étend sur près de 10 millions de kilomètres carrés et couvre six fuseaux horaires différents. Le climat du Canada varie considérablement – une journée de printemps à Vancouver est très différente de celle de St. John’s et n’a rien à voir avec ce qui se passe à Iqaluit (dans le nord du pays). La raison en est simple : le Canada est ENORME. Voici donc les meilleures périodes pour visiter le pays, réparties entre les différentes régions du Canada.

Le temps au Canada

Demander le temps qu’il fait revient à demander “quelle heure est-il au Canada ?”. Les Canadiens vous diront souvent par défaut d’où ils viennent, vous répondront poliment que cela dépend de l’endroit où ils se trouvent dans le pays, ou vous regarderont d’un air amusé en vous disant “vraiment ?”, car la réponse peut varier d’environ 40 °C selon l’endroit auquel vous faites référence.

La meilleure période pour visiter un pays dépend de vos priorités de voyage. Chaque saison présente des activités et des événements différents qui se déroulent dans tout le pays. L’été est la période la plus populaire pour le tourisme dans la plupart des régions, à l’exception des montagnes Rocheuses où l’hiver domine pour le ski et le snowboard. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des meilleurs endroits à visiter à chaque saison.

L’été au Canada

La côte ouest

Pour ceux qui voyagent sur la côte ouest, l’été est une période idéale pour visiter Vancouver et Victoria. Le temps est plus chaud et plus sec d’avril à octobre, et il fait rarement trop chaud grâce aux brises fraîches de l’océan. À Vancouver, les températures moyennes oscillent entre 18 et 22 °C de juin à août.

backpacking Canada - Vancouver sunset and skyscrapers

English Bay, Vancouver, Colombie britannique

📷 : @mbenna

Prairies

Si vous avez l’intention de visiter les Prairies cet été, vous serez comblé. La région est idéale pour les photographes, avec ses champs magnifiques et sa faune. À Calgary, les températures se situent entre le milieu et le bas de la vingtaine, Regina peut atteindre jusqu’à 30 °C, et Winnipeg affiche une moyenne d’environ 25 °C de juin à août.

Le centre du Canada

Le centre du Canada est très populaire en été, en particulier pour les visites des chutes du Niagara, le camping dans le nord de l’Ontario et les séjours dans les grands lacs. Le magnifique climat estival du Québec en fait également une destination idéale. À Toronto, le temps peut être incroyablement chaud et humide, avec des températures dépassant les 30 °C. À Montréal, le temps est à peine meilleur. À Montréal, le temps est à peine meilleur, avec une moyenne de 26 °C.

backpacking canada - Niagara Falls

Chutes du Niagara, Ontario

📷 : Joe deSousa

Le Canada atlantique

Le Canada atlantique est fantastique en été. En passant du temps sur l’océan ou en faisant de la randonnée, il est impossible de ne pas s’amuser. C’est aussi l’un des meilleurs endroits au Canada pour échapper aux grandes foules et à la chaleur extrême. Dans la majeure partie de l’est du Canada, les températures moyennes se situent autour de 20°C et sont accompagnées de brises fraîches.

Les Territoires du Nord

Les Territoires du Nord sont généralement évités en raison du froid qui y règne. Mais en été, vous avez la possibilité de faire de la randonnée dans les montagnes les plus septentrionales du monde, de visiter l’Arctique et d’admirer la beauté naturelle stupéfiante, notamment les prairies à couper le souffle et la faune majestueuse. Heureusement, en été, il ne fait pas si froid que ça ! Au Yukon, les températures estivales peuvent atteindre une vingtaine de degrés, à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, une vingtaine de degrés, et à Iqaluit, une dizaine de degrés. Les villes situées dans le cercle arctique bénéficient également d’un ensoleillement quasi permanent – un phénomène connu sous le nom de “soleil de minuit”.

Dans l’ensemble, l’été est la meilleure période pour profiter au maximum de votre voyage au Canada. Des plages aux montagnes, en passant par l’exploration des villes et les festivals, l’été est la saison où le Canada brille.

L’automne au Canada

C’est en automne que vous voudrez passer du temps dans l’une des nombreuses forêts ou l’un des nombreux parcs nationaux du Canada. Le feuillage d’automne est à couper le souffle. C’est la saison des randonnées dans tout le pays, mais surtout à Banff, Algonquin et Jasper.

Une autre raison d’aimer l’automne au Canada est l’abondance de produits frais. Les citrouilles, les courges et les pommes fraîches de la ferme se trouvent dans de nombreux endroits où l’on peut les cueillir soi-même. Si vous visitez une ferme, cherchez-en une qui propose des activités amusantes comme des promenades dans le foin ou des labyrinthes de maïs. De nombreuses villes et villages organisent également des marchés d’automne où vous pouvez acheter des tartes fraîches préparées avec les produits locaux 😛.

Malheureusement, l’automne au Canada est éphémère, alors profitez-en le plus possible. Dans l’est du pays, les températures oscillent entre 10 et 20 °C, mais il pleut souvent. Dans les Prairies, la température peut atteindre 18°C en septembre et descendre jusqu’à zéro en novembre.

backpacking canada - Autumn in canada - Banff National Park

Vallée des mélèzes, parc national de Banff, Alberta

📷 : Craig Zerbe

L’hiver au Canada

L’hiver canadien a une terrible réputation. Froid étouffant, tempêtes de neige et grêle. Tout cela n’a pas l’air très amusant. L’hiver se déroule généralement en décembre, janvier et février, mais peut aussi durer de novembre à avril dans les régions des Rocheuses, les Territoires du Nord et les provinces de l’Est.

Côte ouest

Si le froid hivernal est inévitable dans la plupart des régions du Canada, la côte ouest (en particulier Vancouver) connaît des hivers plutôt modérés. C’est un endroit idéal pour éviter de geler, et vous ne serez qu’à quelques heures de certaines des meilleures stations de ski des Rocheuses. Le long hiver dans les Rocheuses est idéal pour la saison de ski, permettant à des destinations comme Banff et Canmore d’avoir de la neige jusqu’en mai !

backpacking Canada - Whistler, British Colombia

Whistler, Colombie britannique

📷 : @yah.blewit

Le centre du Canada

Le centre du Canada connaît des hivers particulièrement rigoureux, mais moins longs. Des températures aussi basses que -20°C (au moins !) ne sont pas rares de décembre à février, mais n’oubliez pas de prendre en compte le refroidissement éolien. Les principales chutes de neige ont également tendance à se produire en janvier ou février, bien qu’il ait déjà neigé dès le mois d’octobre.

Le Canada atlantique

Le Canada atlantique n’est pas aussi populaire que son homologue de l’Ouest, mais il y a beaucoup de choses à faire dans cette région en hiver. Veillez à bien préparer vos affaires, car les hivers peuvent descendre jusqu’à -40°C ! Une autre façon de vous préparer est de surveiller les alertes météorologiques. De nombreuses tempêtes frappent le Canada atlantique tout au long de l’année, et la saison des ouragans s’étend de juin à novembre. Ne vous laissez pas effrayer pour autant, le Canada atlantique est magnifique. Les parcs nationaux sont parfaits pour faire du camping d’hiver et du ski de fond sous la neige.

Le nord du Canada

Le Yukon, le Territoire du Nord-Ouest et le Nunavut sont les trois territoires que vous pouvez visiter dans le nord du Canada. Ces régions ont deux zones climatiques de base : l’arctique et le subarctique. À Whitehorse (YT), la température moyenne varie de -8°C à -21°C de décembre à février. De -16°C à -27°C à Yellowknife, NT, pendant la même période, et de -16°C à -29°C à Iqaluit, NU. Pendant l’hiver, il fait non seulement froid, mais aussi sombre. Parfois pendant plus d’un mois. Malgré cela, des régions comme le Yukon connaissent une forte hausse du tourisme grâce aux aurores boréales et à l’abondance de la faune et de la flore. Cette partie du monde est vraiment sauvage et libre.

Malgré le froid, il existe de nombreuses activités à pratiquer en hiver. Outre le fait que l’hiver est la saison du ski, il peut être beaucoup moins cher de visiter la région lorsque les températures baissent. N’oubliez pas que lorsque vous voyagez au Canada à cette période, vous pouvez vous attendre à des retards sur les routes et dans les transports en commun. Si vous conduisez vous-même, faites très attention au manque de visibilité dû à la poudrerie et aux routes verglacées. Il est recommandé d’utiliser des pneus d’hiver et d’autres équipements de sécurité !

backpacking canada - Whitehorse, Yukon Territory

Whitehorse, Territoire du Yukon

📷 : @ericsandstrom

Le printemps au Canada

Le printemps, comme l’automne, est éphémère au Canada. Il arrive plus tôt sur la côte ouest du pays grâce à des hivers plus doux. Dès que vous verrez des tulipes, vous saurez que le printemps est là. Bien que de courte durée, il peut arriver dès février et rester jusqu’en juin, selon l’endroit où vous vous trouvez dans le pays. Ne soyez pas trop choqué si vous subissez une tempête de neige surprise en avril ou en mai !

L’Ouest canadien

Le printemps dans l’Ouest canadien peut être l’occasion de faire du ski en altitude, mais aussi de faire de la randonnée, d’observer la faune et la flore, et même d’aller à la plage ! À Vancouver, les températures varient de 4 à 17 °C de mars à mai. C’est aussi la période où il pleut le plus dans la région, alors n’oubliez pas de faire vos valises !

Prairies

Le printemps est aussi une belle période pour visiter les Prairies ! La floraison du crocus des Prairies, emblème floral du Manitoba et première fleur à fleurir dans la région, est un signe indéniable de l’arrivée du printemps. Vous serez également entouré de cultures qui se réveillent et commencent à prospérer après un hiver rigoureux. Le printemps commence un peu plus tard dans les Prairies que dans d’autres régions, la neige n’étant pas rare en mai. Les températures varient de -8°C à 17°C de mars à mai à Calgary, de -11°C à 18°C à Regina et de -9°C à 17°C à Winnipeg au cours de la même période.

backpacking Canada - Prairie Crocus in snow

Un crocus des prairies résistant fleurit dans la neige en Alberta

📷 : @ericsandstrom

Le centre du Canada

Dans les provinces de l’Ontario et du Québec, au centre du Canada, le printemps est particulièrement beau. C’est le moment idéal pour observer les oiseaux, se procurer l’un des meilleurs sirops d’érable au monde (bien sûr) et aller voir le plus grand festival de tulipes au monde à Ottawa. Le printemps classique arrive un peu tard dans le centre du Canada, avec des températures allant de -2°C en mars à 19°C en mai à Toronto, et de -6°C à 17°C sur la même période à Montréal.

Le Canada atlantique

Le printemps au Canada atlantique est le moment idéal pour faire des excursions dans la nature, observer la faune et la flore et visiter d’autres sites. C’est aussi un autre endroit populaire pour déguster du sirop d’érable ! Le Canada atlantique connaît l’un des printemps les plus froids de toutes les provinces, avec des températures allant de -5°C à 11°C à St. John’s, NL, de mars à mai, de -6°C à 18°C à Fredericton, NB, et de 4°C à 14°C à Halifax au cours de la même période. Les tempêtes de neige printanières sont également fréquentes dans la région. Si vous visitez la région pendant une période de beau temps, vous aurez l’occasion d’assister à des spectacles étonnants, comme la dérive des icebergs dans l’allée des icebergs.

Le nord du Canada

C’est dans le nord du Canada que l’on trouve une faune impressionnante au printemps. Vous pouvez assister à la grande migration des caribous dans le Yukon ou pratiquer des activités hivernales traditionnelles comme le traîneau à chiens et les raquettes. Il fait encore assez froid de mars à mai dans le nord du Canada. À Whitehorse, au Yukon, les températures varient de -13 °C à 14 °C. À Yellowknife, NT, les températures “printanières” varient de -22°C en mars à 12°C en mai. A Iqaluit, NU, les températures ne dépassent pas zéro.

Dans l’ensemble, la meilleure période pour visiter le Canada s’étend de mai à octobre. Bien que cela varie beaucoup selon les régions, c’est pendant cette période que le temps est le plus clément et que se déroulent le plus grand nombre d’événements. Dans ce cas, commencez votre voyage un peu plus tôt ou restez un peu plus longtemps !

backpacking Canada - yellowknife, northwest territories - wigwam

Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest

📷 : @kencheungphoto

Visa canadien

Canada visa UK :

Les citoyens britanniques (et ceux des territoires britanniques d’outre-mer) sont exemptés de visa lorsqu’ils se rendent au Canada pour y faire du tourisme. Ils ont toutefois besoin d’une eTA lorsqu’ils voyagent par avion (voir plus loin).

Les visiteurs du Royaume-Uni, entre autres, peuvent généralement bénéficier d’une entrée sans visa pour une durée maximale de six mois pour se rendre au Canada. Le dernier mot revient à l’agent des services frontaliers, qui indiquera sur votre passeport la date à laquelle vous devez quitter le Canada. Si vous souhaitez rester plus longtemps, veillez à demander une prolongation au moins 30 jours avant la fin autorisée de votre séjour. Pour plus d’informations sur la visite du Canada en tant que citoyen britannique, consultez le site https://www.gov.uk/foreign-travel-advice/canada

Si vous souhaitez travailler pendant votre séjour, envisagez de demander un visa vacances-travail. Officiellement, il s’agit du visa Expérience internationale Canada (EIC). Pour obtenir un visa IEC et profiter du Canada pendant deux ans au maximum, vous devez avoir un passeport britannique valide, être âgé de 18 à 30 ans et disposer de suffisamment d’argent pour couvrir vos dépenses pendant votre séjour au Canada. Pour plus de détails et pour faire une demande, vous pouvez consulter le site suivant : http://www.cic.gc.ca/english/work/iec/eligibility.asp.

Demande de visa canadien :

Tous les voyageurs doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE) avant de se rendre au Canada par avion. La seule exception est que si vous arrivez des États-Unis ou par bateau, vous n’avez pas besoin d’une eTA. Les citoyens américains sont également exemptés de l’obligation d’obtenir une eTA s’ils présentent un passeport américain.

Pour tous les autres, la demande d’eTA est extrêmement simple et peut être effectuée en ligne en quelques minutes seulement. La demande coûte 7 dollars canadiens et la plupart des personnes sont approuvées en quelques minutes. Toutefois, si vous avez des antécédents criminels ou si, pour une autre raison, on vous demande de fournir des documents supplémentaires, le traitement de la demande peut prendre plusieurs jours, alors gardez cela à l’esprit avant de réserver votre billet d’avion.

L’eTA est valable pendant cinq ans ou jusqu’à l’expiration de votre passeport. Elle est liée au passeport que vous avez utilisé pour faire la demande, donc si vous avez plusieurs passeports, assurez-vous d’apporter celui que vous avez utilisé pour faire la demande d’eTA lorsque vous venez au Canada, car le personnel de bord scannera simplement votre passeport pour s’assurer que vous avez une eTA valide et si vous n’en avez pas, vous ne pourrez pas monter à bord de votre vol.

yellow house - Newfoundland St. John's and Labrador

John’s, Terre-Neuve et Labrador

📷 : @Cucombrelibre

Arrivée au Canada :

Dans l’avion, on vous remettra une carte de déclaration que vous remplirez et remettrez aux agents de la douane. Une fois à la douane, il se peut que l’on vous demande de montrer que vous disposez de suffisamment de fonds pour subvenir à vos besoins pendant votre séjour, même si vous êtes hébergé par votre famille et vos amis.

S’ils ont d’autres questions à vous poser, vous serez transféré dans une zone séparée. L’interrogatoire a lieu lors de votre entrée initiale au Canada, donc si vous prenez un vol de l’Europe vers Terre-Neuve, puis un autre de Terre-Neuve vers votre destination finale, les procédures douanières se dérouleront à Terre-Neuve (ou à l’endroit où se trouve votre point d’entrée initial).

Ne vous inquiétez pas trop, ils veulent simplement savoir pourquoi vous êtes là et si vous pouvez subvenir à vos besoins pendant votre séjour. Si l’interrogatoire dure un certain temps et que vous avez un vol de correspondance, informez-en le personnel qui pourra vous faire remonter dans la file d’attente ou vous faire passer au vol suivant.

Cette situation est moins fréquente pour les voyages de courte durée et pour les personnes disposant d’un billet de retour. Toutefois, si vous entrez au Canada pour une période assez longue (même si vous pouvez rester au Canada jusqu’à six mois “sans visa”), il est plus probable que l’on vous demande des documents justificatifs.

Se déplacer au Canada

Les meilleures options dépendent en grande partie de la région que vous visitez et de votre budget. À moins que vous ne veniez des États-Unis, il est probable que vous arriviez par avion dans l’un des aéroports internationaux du Canada. En raison de la taille du Canada, de nombreuses personnes prennent souvent l’avion pour voyager à travers le pays. Les vols intérieurs peuvent être coûteux, mais en planifiant bien, vous pouvez faire de bonnes affaires. Pour ceux qui voyagent un peu plus lentement, la voiture est probablement la meilleure option. Il existe des transports publics, mais ils sont surtout limités aux grandes villes et à leur périphérie. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des options qui s’offrent à vous pour vous déplacer au Canada.

Aéroports au Canada

La principale compagnie aérienne au Canada est Air Canada, mais d’autres options populaires (et souvent moins chères !) incluent WestJet et Porter. Si vous vous rendez dans des régions plus septentrionales ou plus éloignées du Canada, vous devrez utiliser des compagnies aériennes régionales plus petites comme Air North ou Canadian North Airlines.

Aéroport international de Vancouver

Si vous commencez votre voyage au Canada par l’ouest, vous arriverez probablement à l’aéroport international de Vancouver (YVR). Il s’agit d’un aéroport assez grand avec trois terminaux, mais il est bien signalé en trois langues (anglais, français et chinois), ce qui permet de s’y retrouver facilement. Il s’agit du deuxième aéroport le plus fréquenté du Canada et il est situé à Richmond, en Colombie-Britannique, à environ 12 km du centre-ville de Vancouver. Malgré cela, il est très bien desservi. En voiture ou en taxi, il vous faudra environ 30 à 45 minutes pour vous rendre au centre-ville (trafic compris), mais l’un des meilleurs moyens est de prendre le Skytrain sur la Canada Line. Il part toutes les 7 minutes (aux heures de pointe – toutes les 15 minutes en dehors des heures de pointe). Vous trouverez des panneaux indiquant sa direction à la sortie des douanes et il est situé de l’autre côté de la rue, entre les arrivées nationales et internationales.

backpacking Canada - Vancouver International Airport

Aéroport international de Vancouver

📷 : @thewzrdharry

Aéroport international Pearson de Toronto

L’aéroport international le plus fréquenté du Canada est l’aéroport international Pearson de Toronto. Bien que Toronto figure dans son nom, l’aéroport est situé à Mississauga, juste à l’extérieur de la ville. Mais une fois sur place, il existe de nombreux moyens de se rendre au centre-ville. L’un des meilleurs est de prendre le train “UP” qui va de la gare Union à l’aéroport Pearson et vice-versa.

L’aéroport international Pierre Elliot Trudeau de Montréal

Montréal est également un aéroport populaire pour les visiteurs internationaux. L’aéroport international Pierre Elliot Trudeau de Montréal est l’aéroport le plus fréquenté du Québec et la liaison Montréal-Paris est la liaison internationale la plus fréquentée au départ du Canada. Pour vous rendre au centre-ville, vous pouvez prendre un taxi pour un tarif forfaitaire de 40 $. Vous pouvez également prendre le bus 747 pour 10 $, qui vous donnera également accès au système de bus et de métro pendant 24 heures.

Aéroport international de St. John’s

Avec l’augmentation du nombre de compagnies aériennes à bas prix comme Norwegian air et Wow air, de nombreux vols arrivent à l’aéroport international de St. John’s à Terre-Neuve comme premier point d’entrée au Canada. Il s’agit d’un très petit aéroport, classé comme “aéroport d’entrée” car la plupart des passagers sont transférés sur un autre vol après leur arrivée. Si, toutefois, vous prévoyez de rester à St. John’s, vous pouvez prendre un taxi ou un bus (ligne 14) pendant quinze minutes pour vous rendre au centre-ville.

Conduire au Canada

Location de voiture

La conduite est le meilleur moyen, et le plus souple, d’explorer le Canada. Il existe de nombreuses options de location de voitures qui sont populaires à l’échelle internationale, comme Avis, Hertz, Thrifty et Budget. Vous aurez peut-être besoin d’un permis de conduire international si vous restez un certain temps au Canada, mais la plupart des pays peuvent utiliser leur permis d’origine. Si vous utilisez un permis de conduire international, vous devez présenter votre permis original avec celui-ci.

Programme de covoiturage

Vous prévoyez de conduire occasionnellement au Canada, mais les voitures de location sont trop chères ? Essayez un programme d’autopartage.

Zipcar est l’un des plus importants au Canada (et dans le monde entier !) et vous pouvez généralement utiliser votre adhésion existante si vous êtes membre dans un autre pays. Dans le cadre de son programme canadien, vous pouvez vous abonner pour 7 $ par mois et payer ensuite pour le temps d’utilisation. Zipcar est disponible dans les villes de l’Ontario et de la Colombie-Britannique.

Car2Go est une autre option sans frais mensuels et vous ne payez que pour le temps d’utilisation de la voiture. Elle est disponible à Calgary, Montréal, Toronto et Vancouver.

Si vous restez assez longtemps dans la même région, renseignez-vous sur les programmes régionaux de covoiturage, comme Evo à Vancouver ou Turo dans le Lower Mainland de la Colombie-Britannique et à Victoria.

Achat d’une voiture

Si vous pensez que la conduite sera votre principal moyen de transport au Canada, que vous y resterez un certain temps et que vous parcourrez de longues distances, envisagez d’acheter votre propre voiture. La planification est la clé de cette entreprise, car acheter une voiture au Canada est une chose, l’assurer en est une autre, qui varie d’une province à l’autre. En Ontario et en Alberta, par exemple, vous ne pouvez pas obtenir d’assurance automobile si vous n’avez pas de permis canadien, et il est illégal de conduire au Canada sans ce permis ! La Colombie-Britannique est l’endroit le plus facile pour un touriste d’acheter une voiture, car vous pouvez l’immatriculer, la faire immatriculer et l’assurer en même temps. L’achat d’une voiture demande le plus de temps, de planification et d’argent (au départ), mais il peut vous faire économiser de l’argent. Il y a beaucoup d’endroits au Canada que vous ne pouvez pas voir sans véhicule, alors planifiez en conséquence.

backpacking Canada - Long country road - Prairie

Longue route decampagne

📷 : @holdsworthdesign

Le covoiturage

Le covoiturage est une autre alternative populaire – en particulier pour les routards. Rejoignez quelques groupes sur Facebook et jetez un œil sur Craigslist et Kijiji (Kijiji est plus populaire que Craigslist au Canada), et vous pourriez être en mesure de trouver des trajets entre les villes pour aussi peu que 20 $ !

Trains au Canada

Il y a peu d’options ferroviaires pour traverser le Canada. Via Rail est le principal train de voyageurs du pays. Si vous prévoyez de prendre le train plusieurs fois, assurez-vous d’obtenir un laissez-passer ferroviaire pour l’itinéraire que vous prévoyez d’emprunter, ou le Canrailpass pour traverser le pays !

Via Rail propose quatre itinéraires de trains longue distance :

  • La ligne “canadienne” Toronto-Vancouver, qui dure 83 heures et comporte trois trajets hebdomadaires. Les billets commencent à 590 $.
  • La ligne “Hudson Bay” Winnipeg-Churchill, qui dure 44 heures et propose deux trajets hebdomadaires. Les billets sont vendus à partir de 170 dollars.
  • La ligne “Ocean” Halifax-Montréal, qui dure 21 heures et propose deux voyages par semaine. Les billets sont vendus à partir de 151 dollars.
  • La ligne Prince Rupert-Jasper, qui dure 33 heures et compte trois voyages par semaine. Les billets sont vendus à partir de 163 $.

La meilleure région pour voyager en train est le sud de l’Ontario et le Québec. Cette région dispose de la ligne “Corridor” de Windsor à Québec, qui passe par Windsor, ON (où de nombreux conducteurs se rendent à Detroit, aux États-Unis), Niagara Falls, Toronto, Ottawa, Montréal et la ville de Québec. Cette même région est également desservie par le réseau de trains GO Transit, qui dessert principalement la région du Grand Toronto, ainsi que Hamilton, Niagara Falls, Kitchener et Barrie.

Les trains de Via sont très confortables, en particulier dans les classes Prestige et Sleeper. De la nourriture est disponible à bord du train (et incluse dans certains forfaits). Tous les trains sont non-fumeurs et disposent de toilettes et de douches (des toilettes privées sont disponibles avec certains forfaits). Le train s’arrête régulièrement dans des gares où les passagers peuvent accéder au WiFi (dans les gares de Vancouver, Jasper, Edmonton, Winnipeg et Toronto) ou fumer une fois descendus.

Il existe également des compagnies ferroviaires privées qui vous permettent de découvrir davantage le Canada. L’Algoma Central Railway vous donne accès au nord de l’Ontario, tout comme Ontario Northland qui exploite le “Polar Bear Express”. La White Pass & Yukon Route vous permet d’emprunter la piste du col blanc de Whitehorse (Yukon) à Fraser (Colombie-Britannique). Le train est également l’un des meilleurs moyens de voir les Rocheuses avec le Rocky Mountaineer ou le Royal Canadian Pacific.

backpacking canada -Via Rail train in Ottawa

Train Via Rail à Ottawa

📷 : @cjuneau

Le Canada en bus

Le bus est un excellent moyen de se rendre d’une ville à l’autre au Canada. En ce qui concerne les compagnies de bus, Greyhound Canada dispose du plus grand réseau dans tout le pays (en particulier dans l’ouest et le centre du Canada) et peut même vous emmener vers ou depuis les États-Unis.

Si vous aimez les longs trajets en bus, Greyhound propose des trajets Vancouver-Calgary, Montréal-Toronto et Toronto-Vancouver, à des prix bien inférieurs à ceux de son homologue Via Rail. Le trajet Toronto-Vancouver commence à 221,50 dollars (tarif web – encore moins cher si vous avez une carte ISIC) et dure un peu moins de trois jours. Ce ne sera pas le voyage le plus confortable de votre vie, mais il vous mènera à bon port.

Parmi les autres compagnies de bus qui vous permettront de vous déplacer au Canada, citons Coach Canada et Megabus (toutes deux desservant Toronto et Montréal), Maritime Bus (desservant le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse), et Pacific Coach Line (desservant Victoria, Vancouver et Whistler).

Bus et métros en ville

Les transports publics dans les villes et entre les villes ne sont pas aussi modernes, fréquents ou connectés que dans de nombreuses grandes villes d’autres pays. Cela s’explique probablement par le fait que la plupart des Canadiens choisissent de conduire lorsqu’ils voyagent, mais si vous prévoyez de rester dans une région assez longtemps (en particulier dans les villes), vous devriez envisager de vous procurer une carte de bus ou de métro, car la plupart des villes (grandes et petites) disposent de transports publics.

Vancouver

À Vancouver, la carte d’abonnement au réseau Translink s’appelle la compass card. Il s’agit d’une carte rechargeable qui fonctionne dans tous les transports en commun de la ville. Vous pouvez l’obtenir en ligne, à un distributeur automatique dans certains terminaux de bus et de métro, et chez certains détaillants. La carte elle-même coûte 6 dollars, mais elle est remboursable. Lorsque vous quittez Vancouver, vous pouvez donc la rendre à un centre de service à la clientèle.

Toronto

À Toronto, vous devriez vous procurer une carte PRESTO. Le système de transport en commun de Toronto est en train d’être modernisé grâce à cette carte qui pourra être utilisée dans tous les bus, tramways et métros de la ville et, franchement, il était temps. Ce processus devrait être achevé d’ici la fin de l’année 2018, mais certaines entrées du métro n’acceptent pas le PRESTO Pass. Si vous prévoyez de prendre souvent le métro à Toronto, un Metropass peut être préférable pour le moment. Le réseau de métro de Toronto est assez petit, avec seulement quatre lignes (bien qu’il couvre une certaine distance), alors vérifiez où vous irez et à quelle fréquence vous prévoyez d’acheter un Metropass. La carte PRESTO est également valable dans les villes situées en dehors de Toronto, notamment Brampton, Burlington, Durham, Hamilton, Oakville, York, ainsi que sur le réseau Go Transit et l’UP Express.

backpacking Canada - Tram in Toronto

Le tramway à Toronto

📷 : @松林L

Montréal

À Montréal, vous utilisez la carte OPUS. Elle fonctionne sur le réseau de la Société de transport de Montréal (STM) et est utilisée par les sociétés de transport en commun du Grand Montréal. Elle peut être chargée avec des billets et des laissez-passer à tarif régulier, coûte 6 $ pour la carte et n’est pas remboursable. Si vous êtes étudiant, vous devez vous procurer la carte OPUS avec une photo afin de pouvoir l’enregistrer et payer les tarifs étudiants réduits lors de vos déplacements.

Logement au Canada

Le logement le plus social et le plus économique au Canada est l’hébergement en auberge de jeunesse. Les auberges de jeunesse au Canada varient considérablement d’un bout à l’autre du pays en termes d’équipements et de coûts, mais vous trouverez des auberges de jeunesse dans toutes les grandes villes du Canada ainsi que dans les petites villes touristiques.

Colombie-Britannique

En Colombie-Britannique, vous trouverez des auberges conçues pour l’aventure et l’exploration. Que vous souhaitiez passer du temps dans les montagnes à faire de la randonnée ou du ski, ou explorer une nouvelle ville, il y a de nombreuses auberges en Colombie-Britannique pour répondre à vos besoins. Les meilleurs endroits pour trouver des auberges sont Kelowna, Victoria, Whistler et, bien sûr, Vancouver.

backpacking canada - HI Victoria

HI Victoria, Victoria

Alberta

L’Alberta propose également des auberges pour les amoureux de la montagne. De nombreuses auberges sont disséminées dans les Rocheuses, dans des régions comme Banff et Jasper. Vous trouverez également des auberges dans les principales villes de l’Alberta, Edmonton et Calgary.

Saskatchewan

La province de la Saskatchewan n’est pas aussi populaire pour le tourisme (en particulier pour les routards) que ses homologues de l’Ouest et de l’Est, et il n’y a donc pas beaucoup d’auberges de jeunesse. Ne vous inquiétez pas, il y a beaucoup d’auberges et de chambres d’hôtes où vous pourrez vous reposer. C’est dans la capitale, Regina, que vous aurez le plus de chance de trouver un logement.

Le Manitoba

Le Manitoba connaît également un tourisme limité. Si vous envisagez de visiter la province, allez au-delà de la capitale, Winnipeg, et visitez Churchill. Elle est considérée comme la capitale mondiale de l’ours polaire et offre d’autres merveilles naturelles comme l’observation des baleines, le kayak et l’observation des aurores boréales !

L’Ontario

L’Ontario, en revanche, offre un grand choix d’auberges. Que vous souhaitiez découvrir le grand nord blanc à Thunder Bay, voir les chutes de Niagara, vous rendre au centre-ville de Toronto ou explorer la capitale nationale, Ottawa, vous aurez le choix entre de nombreuses auberges.

backpacking Canada - Two Peas Pod Hostel - Toronto Hostels

Two Peas Pod Hostel, Toronto

Le Québec

En se dirigeant vers le Canada français, le Québec offre également de nombreux choix dans toute la province. Vous pouvez séjourner dans le vieux Montréal ou dans le quartier latin animé. Plus au nord, à Québec, vous pourrez goûter au vieux Québec en explorant la seule ville fortifiée au nord du Mexique. Vous pouvez également faire du ski en dehors de l’ouest du Canada, et il y a de nombreux endroits où séjourner près de Mont-Tremblant.

Les Maritimes

Dans la région de l’Atlantique, les meilleurs endroits pour séjourner se trouvent dans les grandes villes, car les choix sont limités dans cette région en raison de la baisse du tourisme et des conditions météorologiques. En Nouvelle-Écosse, vous trouverez des auberges à Halifax et dans la magnifique région du Cap-Breton. Au Nouveau-Brunswick, dirigez-vous vers la capitale, Saint John. Dans la petite province de l’Île-du-Prince-Édouard, c’est à Charlottetown que vous trouverez le plus de possibilités d’hébergement. Enfin, si vous vous rendez à Terre-Neuve-et-Labrador, c’est à St. John’s – à ne pas confondre avec Saint John au Nouveau-Brunswick – que vous trouverez le plus de possibilités d’hébergement !

Comparez toutes les auberges au Canada

Frais de voyage Canada

Monnaie du Canada

Le Canada utilise le dollar, et plus particulièrement le dollar canadien (CAD). Bien que sa valeur varie, un dollar canadien équivaut à environ 0,76 dollar américain, 0,65 euro ou 0,57 livre sterling.

Coût de la vie au Canada par rapport aux États-Unis

Le Canada est souvent comparé à son voisin du sud en termes de coût et de niveau de vie. Les deux pays sont très vastes, très diversifiés et la majorité de leur population vit dans des zones urbaines. Selon Statista, 82 % de la population canadienne vit dans des villes et 81 % de la population américaine vit dans des villes.

Si l’on compare le coût de la vie, Toronto est 27 % moins cher que New York. Vancouver est 16 % moins chère que Los Angeles, et Montréal est 29 % moins chère que Chicago.

Bien que le coût de la vie soit globalement moins élevé au Canada lorsque l’on compare les grandes villes, de nombreux Canadiens trouvent que beaucoup de choses sont moins chères aux États-Unis. Les loyers sont plus élevés aux États-Unis en raison des villes plus densément peuplées ; certains produits alimentaires sont plus chers au Canada en raison du protectionnisme. Le Canada est beaucoup moins peuplé (ce qui crée moins de demande et moins de concurrence), les impôts sur le revenu et les services sont plus élevés (le Canada est beaucoup plus socialiste) et certaines industries sont réglementées.

Bien sûr, certaines choses sont moins chères au Canada, notamment les soins de santé. Mais comme la grande majorité des biens de consommation sont moins chers aux États-Unis, de nombreux Canadiens qui vivent près de la frontière vont y faire une partie de leurs achats, et beaucoup d’entre eux feront une heure de route supplémentaire, voire plus, simplement pour avoir de l’essence moins chère ! Dans l’ensemble, les taxes et l’évaluation de la monnaie sont les principaux responsables de l’écart, mais pour les non-résidents qui voyagent, les prix sont relativement compétitifs.

backpacking Canada - Cabane a sucre

Cabane à Sucre, Québec

📷 : Arturo Yee

Coût d’un voyage au Canada

En tant que personne visitant le Canada, vos coûts dépendent beaucoup de la manière et du moment où vous voulez voyager et des activités que vous voulez faire. En règle générale, il faut prévoir un budget d’environ 100 dollars canadiens par jour. Les auberges de jeunesse peuvent coûter entre 30 et 40 dollars par nuit pour une chambre en dortoir dans les grandes villes, et il peut être difficile d’en trouver une en dehors d’une grande ville. Les transports peuvent également être une source d’argent importante en raison des longues distances et des transports publics limités. Les frais de nourriture sont assez raisonnables et vous en aurez pour votre argent si vous faites vos courses dans les épiceries locales et si vous cuisinez vous-même – n’oubliez pas de vérifier si votre auberge de jeunesse dispose d’une cuisine !

Exemple de budget pour visiter Vancouver pendant une semaine

Dortoir dans le centre-ville : 40 $/nuit (6 nuits) = 240 $
Dortoir en dehors du centre-ville : 30 $/nuit (6 nuits) = 180

Courses : 51,05

5 repas à l’extérieur dans des restaurants à prix modéré : 99,40

Cartes Compass Card pour 7 jours : 77,75

Activités : 200

Total : 607,15 $ à 667,15 $ CAD

Exemple de budget pour visiter Toronto pendant une semaine

Chambre dans un dortoir du centre-ville : 50 $/nuit (6 nuits) = 300
Chambre à l’extérieur du centre-ville : 40 $/nuit (6 nuits) = 240

Courses : 50

5 repas à l’extérieur dans des restaurants à prix modérés : 100

Carte hebdomadaire de la TTC : 43,75

Activités : 200

Total : 633,75 $ à 693,75 $ CAD

backpacking Canada - Toronto, Ontario

Toronto, Ontario

📷 : @berkaygumustenkin

Exemple de budget pour visiter Montréal pendant une semaine

Chambre dans un dortoir au centre-ville ou à l’extérieur : 25 $/nuit (6 nuits) = 150 $

Épicerie : 47,41

5 repas à l’extérieur dans des restaurants à prix modique ou moyen : 90,15

Carte hebdomadaire OPUS : 32,25

Activités : 200

Total : 519,81 $ CAD

Vous remarquerez que ces budgets concernent les grandes villes du Canada. Le fait de séjourner en dehors des grandes villes réduira vos frais d’hébergement, entre autres, mais augmentera probablement vos frais de transport, selon votre mode de transport.

Bien que chaque semaine dans chaque ville coûte moins de 700 $ CAD, il est conseillé de prévoir un budget de 100 $ CAD par jour pour les événements plus coûteux, les bars, les faux frais et pour avoir de l’argent pour le transport entre les villes.

Note concernant les prix des épiceries et des restaurants. Selon numbeo, les prix des épiceries sont 2,10% plus élevés et ceux des restaurants 0,6% plus élevés à Vancouver qu’à Toronto. Les prix des épiceries sont 5,17% plus bas et ceux des restaurants 9,85% plus bas à Montréal qu’à Toronto.

Conseils financiers pour les randonneurs au Canada

Planifiez à l’avance. L’hébergement, le transport, les billets d’événements et presque tout sont moins chers si vous les réservez à l’avance.

Taxe de vente. La taxe de vente varie d’une province à l’autre et est ajoutée à la caisse. Le prix que vous voyez n’est pas le prix que vous payez. Il existe quelques exceptions où aucune taxe supplémentaire n’est ajoutée, mais ne soyez pas surpris si le total est de 5 à 15 % plus élevé que le prix affiché. Ce n’est pas une nouvelle pour les personnes originaires des États-Unis, mais cela peut être un peu surprenant pour les personnes originaires d’autres pays.

Si le coût de la vie est généralement moins élevé qu’aux États-Unis ou en Europe, les prix des denrées alimentaires peuvent être plus élevés. C’est particulièrement vrai pour l’alcool et les produits laitiers.

Si vous décidez de sortir pour un repas, n’oubliez pas de donner un pourboire ! Au Canada, il est d’usage de donner un pourboire dans les restaurants, les hôtels, les taxis et d’autres services tels que les coupes de cheveux. Le pourboire varie en fonction du service, mais il est généralement compris entre 15 et 20 %.

Voyagez lentement. Vous obtiendrez souvent des réductions sur l’hébergement si vous restez plus de quelques nuits. De nombreux établissements proposent des réductions hebdomadaires ou mensuelles. En outre, voyager lentement permet de réduire les frais de transport et vous donne l’occasion de découvrir une région.

Il y a souvent des événements gratuits, quelle que soit la saison, alors consultez les publications locales ou en ligne pour trouver des idées. Il y a aussi beaucoup d’espaces à découvrir au Canada. Parlez-en aux gens du pays, ils vous mettront sur la bonne voie !

backpacking Canada - Marmot, Alberta

Une marmotte profitant du printemps dans les montagnes Rocheuses

📷 : Florin Chelaru

Où aller au Canada ?

Que vous restiez dans une région ou que vous vous frayiez un chemin à travers le pays, c’est l’endroit idéal pour l’ultime road trip ! Voici quelques endroits à découvrir dans chaque région.

Côte ouest

La côte ouest du Canada est entièrement constituée de la province de la Colombie-Britannique. C’est une province magnifique, qui abrite les montagnes Rocheuses, de superbes plages et des pistes de ski de renommée mondiale. Les habitants de la région (et ceux qui s’y installent) qualifient souvent la côte ouest de meilleure côte, et pour cause : il y a beaucoup à voir et à faire en Colombie-Britannique.

La ville de Victoria, sur l’île de Vancouver, est un lieu à visiter absolument. Alors que de nombreuses personnes pensent que la capitale de la Colombie-Britannique est la ville de Vancouver, elles seraient surprises d’apprendre qu’il s’agit en fait de Victoria. Victoria est connue pour ses activités de plein air, ses magnifiques jardins et, en raison de son passé colonial britannique, sa belle architecture victorienne.

La ville de Vancouver est le lieu de séjour et d’atterrissage de nombreux visiteurs de la côte ouest. Il y a beaucoup de choses à voir à Vancouver. C’est l’une des villes les plus diversifiées du Canada et un lieu de tournage populaire. Si vous avez de la chance, vous verrez peut-être l’une de vos stars préférées. Parmi les lieux à visiter à Vancouver, citons Granville Island – une île artificielle (qui est en fait un bac à sable), située sous le pont de Granville Street. L’île regorge d’ateliers, de studios et de marchés.

Vous ne pouvez pas non plus manquer Stanley Park, un magnifique espace vert de la ville entouré par le port de Vancouver et English Bay. Si le parc Stanley n’est pas assez naturel pour vous, allez voir le pont suspendu de Capilano (si vous n’avez pas le vertige) et profitez d’une vue magnifique sur la forêt en contrebas. Pour une vue encore meilleure, montez dans le téléphérique de Grouse Mountain et profitez d’une vue à couper le souffle sur la ville.

backpacking Canada - Grouse Mountain

Vue sur Vancouver depuis Grouse Mountain

📷 : Murray Foubister

Prairies

La province la plus populaire à visiter dans les Prairies est l’Alberta. Située sur le versant oriental des montagnes Rocheuses, la plupart des gens s’y rendent pour skier ou visiter les parcs nationaux de Jasper et de Banff. Ne manquez pas de visiter les emblématiques lacs Louise et Moraine, de couleur turquoise.

L’Alberta est parfois surnommée le Texas du Canada, grâce à ses nombreuses réserves de pétrole, ses ranchs de bétail et l’un des plus grands rodéos du monde, qui se tient chaque année à Calgary. Mais la province ne se résume pas aux montagnes et aux cow-boys. À Edmonton, la capitale de l’Alberta, vous pourrez visiter le West Edmonton Mall, le plus grand centre commercial d’Amérique du Nord. La ville a également une vie nocturne florissante et de nombreux centres artistiques, naturels et culturels, tels que l’Art Gallery of Alberta, les jardins botaniques et le parc national d’Elk Island.

Les provinces de la Saskatchewan et du Manitoba ne reçoivent pas autant de visiteurs. De nombreuses personnes les trouvent plates et ennuyeuses. C’est particulièrement vrai pour ceux qui empruntent la route transcanadienne qui traverse les provinces des Prairies et qui ne montre presque que des terres agricoles plates. C’est en allant plus au nord que l’on découvre les terres plus diversifiées des Prairies. Vous y verrez une partie du biome de la forêt boréale canadienne, l’une des plus grandes forêts de la planète. Vous rencontrerez probablement aussi des animaux sauvages ! Dans le nord du Manitoba, vous trouverez la ville de Churchill. Située sur la baie d’Hudson, c’est l’un des meilleurs endroits au monde pour observer les bélugas et les ours polaires !

backpacking canada - Polar Bears in Churchill

Ours polaires à Churchill, Manitoba

📷 : @GomezDavid

Le centre du Canada

Le centre du Canada regorge de monuments, d’architecture, de nature et d’animaux sauvages qui valent la peine d’être découverts. En Ontario, découvrez les chutes du Niagara, les plus grandes chutes (en volume) d’Amérique du Nord. La meilleure façon de les voir est de s’approcher en bateau !

À environ 130 km au nord-ouest de Niagara se trouve la ville de Toronto. C’est la capitale de l’Ontario et la ville la plus peuplée du Canada. Vous ne manquerez pas de visiter la Tour CN, le monument le plus célèbre de la ville. Vous pourrez également assister à un match de hockey, de base-ball ou de basket-ball, selon la saison. Au nord de la ville, vous trouverez les parcs provinciaux de Muskoka et d’Algonquin. Ces régions sont propices à la randonnée, aux sports nautiques et à l’observation de la faune, à condition de ne pas s’approcher trop près des ours et des élans !

Plus à l’est de l’Ontario, vous trouverez la capitale du pays, Ottawa. Ottawa est belle en toute saison, mais l’hiver est particulièrement froid. Selon la période de votre séjour, vous pourrez assister à de grands festivals à Ottawa (voir ci-dessous les festivals à ne pas manquer). Pendant votre séjour, visitez les édifices du Parlement et promenez-vous le long du canal Rideau. Rendez-vous dans le bas de la ville et visitez le marché By pour sa bonne cuisine et ses boutiques uniques.

Ottawa se trouve juste à la frontière avec la province du Québec. À seulement 200 kilomètres d’Ottawa se trouve la ville de Montréal. Cette ville magnifique est connue pour son architecture historique, sa gastronomie et sa vie nocturne. Visitez la basilique Notre-Dame, le biodôme de Montréal et le mont Royal ; c’est là que vous aurez les meilleures vues de la ville. Un peu plus au nord, vous trouverez la capitale de la province, la ville de Québec. La vieille ville est la partie la plus célèbre et la plus passionnante de Québec – une ville fortifiée qui semble aussi proche de l’Europe que vous pouvez l’être au Canada. Elle a été classée meilleure ville du Canada par Travel & Leisure en 2017, car elle “allie le charme de l’ancien monde à la sensibilité du nouveau monde.”

backpacking Canada - Québec City, Québec

Québec, Québec

📷 : Nicolas McComber

Les Maritimes

En vous dirigeant vers l’est des provinces maritimes du Canada, vous serez frappé par la beauté naturelle et l’histoire qui s’étendent le long de l’océan Atlantique. La baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick, connaît les marées les plus hautes du monde et est réputée pour l’observation des baleines. Pendant votre séjour au Nouveau-Brunswick, profitez de l’histoire et visitez les musées et les sites culturels pour découvrir le passé nautique, naturel et anthropologique de la région. Le Nouveau-Brunswick a été l’un des premiers endroits à être colonisé en Amérique du Nord et a été pris en étau entre les empires britannique et français. Plus tard, la région, en particulier Saint John, s’est développée rapidement grâce à l’immigration irlandaise. Saint John est devenue la première ville constituée au Canada et a été l’une des quatre provinces fondatrices du Canada. Pour en savoir plus sur la diversité de l’histoire, ne manquez pas de visiter le musée du Nouveau-Brunswick et le village historique acadien.

Depuis le Nouveau-Brunswick, empruntez le plus long pont du Canada, le pont de la Confédération, pour vous rendre sur l’Île-du-Prince-Édouard. Pendant votre séjour, visitez Green Gables, le site qui a inspiré la série de livres. Visitez les belles plages, faites du camping et n’oubliez pas de goûter les fruits de mer !

À Halifax, en Nouvelle-Écosse, allez voir la jetée 21 dans le port d’Halifax. C’est là que plus d’un million d’immigrants sont entrés dans le pays entre 1928 et 1971. Peggy’s Cove devrait également figurer sur votre liste de choses à faire en Nouvelle-Écosse. Ne manquez pas de voir le phare de Peggy’s Point, principale attraction du sentier des phares.

Enfin, dans la province la plus orientale de Terre-Neuve-et-Labrador, regardez les icebergs flotter sur la côte du Labrador. Sur l’eau, ouvrez l’œil pour observer les oiseaux de mer et les baleines ! De retour sur terre, ne manquez pas de visiter le parc national du Gros-Morne, dont le paysage ancien a été façonné par les glaciers et qui est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sur place, gardez l’œil ouvert pour apercevoir des élans, des caribous et, si vous faites une randonnée dans les hautes terres alpines du mont Gros Morne, des lièvres arctiques géants.

Le Nord

Le nord du Canada est de plus en plus prisé par les touristes, et pour cause : le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut ont beaucoup à offrir. Le Nord abrite la Cordillère arctique, les plus hautes montagnes du Canada, ainsi que la forêt boréale, la toundra, des milliers d’ours et d’autres animaux sauvages.

Le Yukon abrite Dawson City, où s’est déroulée une partie de la ruée vers l’or du Klondike. Dans les Territoires du Nord-Ouest, vous aurez du mal à vous rendre ailleurs qu’à Yellowknife (la capitale du territoire). Au Nunavut, le territoire le plus récent du Canada, de nombreuses personnes viennent voir les paysages étonnants et découvrir la culture inuite. Il abrite de magnifiques parcs nationaux, comme le parc national Auyuittuq, situé sur l’île de Baffin. Iqaluit est la capitale et la ville la plus moderne du territoire. C’est aussi là que vous trouverez des activités comme le ski, le traîneau à chiens et la motoneige.

Choses à faire au Canada

Avec tous ces endroits à visiter, vous ne manquerez jamais de choses à faire au Canada. Si de nombreuses activités et manifestations dépendent de la saison à laquelle vous vous rendez, il y a aussi beaucoup de choses à faire tout au long de l’année.

Monuments et sites

Quel que soit l’endroit où vous vous rendez au Canada, il y a toujours beaucoup de choses à voir. Voici quelques monuments et sites qui méritent que vous vous y arrêtiez pendant votre voyage.

Mâts totémiques : présents dans tout le pays, ces symboles spirituels des peuples des Premières nations ont plusieurs fonctions : spirituelle, commémorative et archivistique. Chacun d’entre eux raconte une histoire différente. Les meilleurs endroits pour voir des totems au Canada sont Brockton Point dans le parc Stanley à Vancouver, le Musée canadien de l’histoire à Gatineau (Québec) et le Two Brothers Totem Pole à Jasper (Alberta). Lorsque vous voyagez au Canada, gardez un œil sur les réserves autochtones (il y en a plus de 3 100 au Canada), car vous en verrez peut-être pendant votre séjour.

La colline magnétique : Située à Moncton, au Nouveau-Brunswick, cette colline est une illusion d’optique qui donne l’impression qu’elle monte, alors qu’en réalité elle descend. Vous ne pouvez pas la manquer ! Elle est bien annoncée, juste à la sortie de la route transcanadienne. Il suffit de suivre les panneaux et vous y serez.

Le phare de Peggy’s Cove : Symbole emblématique du Canada et phare le plus photographié, le phare de Peggy’s Cove se trouve à Peggy’s Cove, en Nouvelle-Écosse, à un peu moins d’une heure de route d’Halifax. Installé sur des rochers massifs, il surplombe les magnifiques marées de l’océan Atlantique – mais ne vous laissez pas emporter par la mer !

La plus grande canette de Coca au monde : À Portage la Prairie, dans le Manitoba, vous trouverez la plus grande canette de coca du monde, qui mesure 26 mètres de haut. C’est un arrêt facile à faire, juste à la sortie de la route transcanadienne.

Tour CN : CN, qui signifie Canadian National, la société qui a construit la tour, se trouve à Toronto, au Canada. La tour était la plus haute du monde jusqu’en 2007 (elle est actuellement la 9e plus haute) et reste la plus haute de l’hémisphère occidental. La tour CN n’offre pas seulement une vue imprenable sur Toronto, mais aussi de nombreuses attractions. Les plus populaires sont le restaurant tournant, les points d’observation (dont un plancher de verre) et l’EdgeWalk, où l’on peut s’attacher et marcher le long de l’extérieur de la tour.

La flamme du centenaire : Située à Ottawa, la capitale du pays, sur la colline du Parlement, la flamme du centenaire a été créée pour célébrer le 100e anniversaire de la confédération canadienne. Elle est entourée d’une fontaine avec des plaques pour chaque province et territoire.

backpacking Canada - Peggy's Cove Lighthouse

Phare de Peggy’s Cove, Nouvelle-Écosse

📷 : @NSPaul

Les parcs du Canada

Le Canada regorge d’immenses parcs nationaux et provinciaux qui se prêtent parfaitement à diverses activités au fil des saisons. Pendant les mois les plus chauds, vous pouvez faire du kayak, du canoë et de la randonnée. Quand il fait plus frais, vous pouvez faire du ski de fond, du snowboard et des raquettes. Dans de nombreux cas, vous pouvez camper toute l’année !

Le parc national de Banff : L’un des parcs les plus célèbres du Canada, et le premier parc national du pays, se trouve à Banff, dans les Rocheuses, en Alberta. De nombreuses personnes s’y rendent pour pratiquer des activités telles que le rafting en eaux vives ou l’équitation, ainsi que pour admirer le lac Louise, un lac alimenté par un glacier et connu pour sa couleur turquoise.

Parc national de Jasper : Le parc national de Jasper se trouve également dans les Rocheuses albertaines. Il regorge de sentiers dans l’arrière-pays, de champs de glace et d’une faune abondante comme les ours, les wapitis, les élans et les loups. Les visiteurs s’y rendent pour pratiquer des activités telles que l’escalade de rochers et de glace, le traîneau à chiens, la pêche et bien d’autres choses encore.

Le parc provincial Dinosaur : Une autre raison de visiter l’Alberta est le parc provincial Dinosaur, situé en plein milieu des badlands de l’Alberta et qui abrite certaines des plus importantes découvertes de fossiles de plus de 44 espèces. Le parc est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous pourrez en apprendre davantage sur les dinosaures dans le centre d’accueil des visiteurs et lors de visites guidées, faire du camping et parcourir l’un des nombreux sentiers du parc.

Parc national de Wood Buffalo : Ce parc s’étend dans le nord de l’Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest. C’est le plus grand parc national du Canada (le deuxième du monde) et il abrite la plus grande réserve de ciel étoilé du monde, ce qui en fait l’endroit idéal pour observer les aurores boréales. Il est également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de son étonnante biodiversité, notamment le bison sauvage, la grue blanche, les chauves-souris, les faucons nocturnes et les hiboux.

Parc interprovincial de Cyprus Hills : Ce parc chevauche la frontière entre l’Alberta et la Saskatchewan et est le seul parc interprovincial du Canada. On peut y pratiquer des tas d’activités comme la tyrolienne, le VTT, la pêche et divers sports nautiques. Le parc abrite également une autre réserve de ciel étoilé, idéale pour l’observation des étoiles.

Parc national Pacific Rim : Ce parc est divisé en trois régions : Long Beach, les îles Broken Group et le sentier de la côte ouest. Long Beach est la plus populaire d’entre elles, surtout parmi les surfeurs ! Le parc est également un endroit idéal pour observer les baleines.

Parc provincial Algonquin : À quelques heures de route au nord de Toronto se trouve le parc provincial Algonquin. Il s’agit du premier parc provincial de l’Ontario – l’un des meilleurs endroits pour observer la faune et la flore. Il est populaire pour le camping d’été et d’hiver, la navigation de plaisance et la chasse.

Le parc provincial Sandbanks : Situé dans le comté de Prince Edward, en Ontario, le parc provincial de Sandbanks est surtout connu pour ses plages de sable. On l’a également vu dans des films comme Fly Away Home et Resident Evil : Afterlife.

Parc national de la Pointe-Pelée : Le parc national de la Pointe Pelée est la partie la plus méridionale du Canada continental et est une péninsule du lac Érié. C’est un conservatoire et un endroit idéal pour observer les oiseaux migrateurs et les papillons.

Parc national du Mont-Tremblant : Ce parc est très apprécié des skieurs du centre et de l’est du Canada. Il est également apprécié pour ses plages, ses randonnées, ses escalades, l’observation de la faune et le rafting en eaux vives le long de la rivière Jacques-Cartier.

Hautes terres du Cap-Breton : Pendant votre séjour, vous ne manquerez pas de visiter la Cabot Trail. Il s’agit d’une route incroyablement pittoresque qui permet d’admirer l’océan et les falaises. Après une randonnée dans les hautes terres, vous pourrez déguster un dîner de homard.

backpacking Canada - Pacific Rim National Park, Vancouver Island

Parc national de Pacific Rim, île de Vancouver

📷 : @ericsandstrom

Événements et festivals au Canada

Il y a tellement d’événements tout au long de l’année au Canada, dont beaucoup valent la peine de planifier votre voyage en fonction de ces événements. Voici les événements que vous ne pouvez pas manquer, ainsi que les dates et les lieux où vous pourrez les voir.

L’été

De grands festivals ont lieu dans tout le pays pendant l’été, en particulier des festivals en plein air. La fête du Canada est l’un des festivals que vous pouvez célébrer n’importe où. Organisée le 1er juillet, cette journée marque l’anniversaire de la création de la confédération canadienne en 1867. L’un des meilleurs endroits pour la célébrer est la capitale du pays, Ottawa, mais vous pourrez vous amuser n’importe où si vous avez une bonne vue sur les feux d’artifice.

Festivals à ne pas manquer en Colombie-Britannique :

  • Festival de musique de l’île de Vancouver
  • Centre of Gravity
  • Festival de musique folklorique de Vancouver
  • Rock the Shores
  • Festival de musique Rockin’ River
  • Shambala

Vous trouverez également le Festival of Lights qui se tient chaque été pendant deux semaines, de la fin juillet au mois d’août, à Vancouver. Il propose des jeux de lumière, des feux d’artifice et des spectacles.

Principaux festivals en Alberta :

  • Sled Island
  • Calgary Folk Fest
  • Chasing Summer
  • Festival folk d’Edmonton

Malgré tous ces festivals de musique extraordinaires, le plus grand attrait de l’Alberta en été est sans aucun doute le Stampede de Calgary. Organisé en juillet, il s’agit de l’un des plus grands rodéos au monde, appelé “The Greatest Outdoor Show on Earth” (le plus grand spectacle en plein air de la planète) Pendant dix jours, il y a des spectacles musicaux, des défilés, des concours agricoles, une fête foraine et, bien sûr, un rodéo.

backpacking Canada - Calgary Stampede, Alberta

Stampede de Calgary, Alberta

Festivals incontournables en Ontario :

  • VELD
  • Dreams Festival
  • NXNE
  • Escapade
  • Ottawa Bluesfest

Un autre festival à ne pas manquer est la Canadian National Exhibition (CNE) de Toronto. Généralement appelée Ex, c’est la plus grande foire annuelle du Canada.

Les grands festivals au Québec :

  • Osheaga
  • MUTEK
  • Festival d’été de Québec

Un autre festival à Montréal est le Festival Juste pour rire. Plus grand événement comique au monde, il se tient en juillet et présente des humoristes, des films et des sketches du monde entier.

backpacking canada - just for laughs festival - Osheaga, Montreal, Québec

Osheaga, Montréal, Québec

📷 : @tkaravou

L’automne

L’automne étant fugace et imprévisible au Canada, les festivals sont beaucoup moins populaires à cette période. Parmi les festivals annuels incontournables, citons le Festival international du film de Toronto (TIFF). Il s’agit d’un festival de renommée mondiale qui se tient tous les ans en septembre dans le centre-ville de Toronto et qui accueille chaque année plus de 500 000 personnes. Il accueille des stars du monde entier et vous donne l’occasion de voir certains des films les plus récents.

Si vous passez votre automne en Nouvelle-Écosse, vous voudrez vous rendre au Celtic Colours International Festival. Il se tient à la mi-octobre sur l’île du Cap-Breton et propose des concerts, des danses et des ateliers dans toute la communauté.

Le Fall Okanagan Wine Festival, qui se tient fin septembre dans la vallée de l’Okanagan, est le plus grand marché fermier et de dégustation de vins de Colombie-Britannique. Parfait pour les gourmands et les amateurs de vin. Et pour ceux qui n’ont pas eu assez de nourriture et de vin, il faut aller voir le Rocky Mountain Wine and Food Festival qui se tient à la mi-octobre à Calgary et à la mi-novembre à Edmonton.

L’hiver

Il existe de nombreux festivals d’hiver, de lumières et de glace dans tout le pays. Parmi les plus remarquables, citons Ice on Whyte, à Edmonton, le Lake Louise Ice Magic Festival et le Winter Festival of Lights à Niagara Falls.

C’est aussi le moment idéal pour pratiquer les sports d’hiver canadiens classiques comme le ski, le snowboard et les raquettes. De nombreux festivals d’hiver mettent ces sports à l’honneur, comme celui de Jasper en janvier ou le Festival mondial de ski et de snowboard de Whistler.

Les meilleurs événements de l’hiver se déroulent toutefois au Québec et à Ottawa. Le Carnaval de Québec se déroule de la fin janvier à la mi-février dans la ville de Québec. Vous pourrez y pratiquer des activités hivernales traditionnelles comme le patinage, ainsi que des activités spéciales comme une course de canoë, un toboggan de glace de 400 pieds de long, des sculptures de glace, des défilés et des concerts.

À Ottawa, le Bal de Neige a lieu à peu près au même moment. Vous pourrez y patiner sur la plus grande patinoire du monde, admirer les sculptures de glace et de neige, faire de la luge et profiter des spectacles artistiques et musicaux.

Le printemps

Le printemps, comme l’automne, est court au Canada et souvent gâché par la pluie. Le festival de printemps le plus remarquable est le Festival canadien des tulipes, qui se tient à Ottawa en mai. C’est le plus grand festival de tulipes au monde. Le festival des cerisiers en fleurs de Vancouver est un autre festival printanier magnifique.

Activités pour les amoureux des animaux

Le Canada est un paradis pour les amoureux des animaux. Il existe de nombreux types d’animaux sauvages que l’on ne peut voir que dans ce pays. Les meilleurs endroits pour observer la faune sont les parcs nationaux (voir ci-dessus). Les animaux les plus populaires au Canada sont les baleines, les ours (surtout les ours polaires), les élans et les bisons.

backpacking canada - Roaming bison, Waterton National Park

Bison errant, parc national de Waterton

📷 : @LaurieSH

Où aller observer les baleines

Vous pouvez apercevoir des baleines sur les côtes est, ouest et nord du Canada. Il existe trente-trois espèces différentes que vous pouvez apercevoir lors de votre voyage au Canada. Les meilleurs endroits sont Telegraph Cove, en Colombie-Britannique, où se trouve un sanctuaire pour les orques. Vous pouvez également vous rendre à Tofino, en Colombie-Britannique, à Tadoussac, au Québec, dans les hautes terres du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, et à Churchill, au Manitoba.

Où voir des ours

Vous trouverez des ours noirs et des grizzlis dans presque tous les parcs nationaux mentionnés ci-dessus. Si vous souhaitez voir des ours polaires, vous devrez vous rendre dans le Nord. Le meilleur endroit pour les voir est la capitale mondiale de l’ours polaire, Churchill, au Manitoba. La baie d’Ungava, dans le nord du Québec, et n’importe quel endroit situé dans le cercle arctique sont d’autres endroits où l’on peut voir des ours polaires.

backpacking Canada - Mama black bear and her cubs in Tofino

Maman ours noir et ses oursons à Tofino, BC

📷 : @wanderluster

Autres animaux sauvages

Vous trouverez des élans dans presque tous les parcs nationaux mentionnés ci-dessus. Pour ceux qui recherchent des bisons, rendez-vous au parc national Wood Buffalo, au parc national Prince Albert et au parc national Elk Island. Pour une expérience encore plus intéressante, rendez-vous à Narcisse, au Manitoba, où se trouve le plus grand rassemblement de couleuvres au monde. Ces tanières de serpents abritent des milliers et des milliers de serpents en train de s’accoupler, et la meilleure période pour les observer est le printemps.

Le ski au Canada

Il y a des stations de ski dans tout le Canada (même dans les Prairies !), qui offrent des terrains pour tous les niveaux de compétence, ainsi que des leçons et la location d’équipement. Grouse Mountain, Cypress Mountain et Whistler Blackcomb sont facilement accessibles depuis Vancouver, en Colombie-Britannique. Whistler Blackcomb est le plus grand centre de villégiature du Canada et propose même des auberges de jeunesse à proximité immédiate des remontées mécaniques. Plus à l’est de la Colombie-Britannique se trouve Kelowna, qui propose des auberges de jeunesse et un accès relativement proche (à moins de 2,5 heures de route selon la colline) à cinq stations de classe mondiale. La Colombie-Britannique abrite également la Powder Highway, qui comprend huit stations réputées pour leurs chutes de neige et leur ambiance de communauté montagnarde. En Alberta, vous pouvez opter pour Marmot-Basin, près de Jasper, ou rester à Banff et skier sur les Big Three – Norquay, Sunshine Village et Lake Louise. L’Ontario et le Québec ont également leur part de stations de ski, bien que le terrain soit très différent. Blue Mountain et Mount St. Louis comptent parmi les plus grandes stations de l’Ontario, tandis que celles du Québec sont Mont-Sainte-Anne et Bromont. Une simple recherche de stations de ski près de Toronto, Montréal ou Québec vous indiquera où vous pourrez dévaler les pentes depuis votre auberge !

Sentier transcanadien

Le sentier transcanadien, également appelé le grand sentier, est long de plus de 24 000 kilomètres et traverse chaque province et territoire. C’est le plus long réseau de sentiers récréatifs au monde. Le sentier principal a été achevé en 2017 en l’honneur du 150e anniversaire du Canada.

Sur le sentier, vous pouvez faire de la randonnée, du vélo, du ski de fond et bien d’autres activités récréatives. Il est impossible de parcourir l’intégralité du sentier ; choisissez donc les parties qui s’intègrent le mieux à votre voyage. L’In comprend un sentier terrestre et un sentier aquatique. Vous pouvez planifier votre voyage à l’aide d’une carte interactive sur le site web. Sur le sentier, vous rencontrerez le plus long pont suspendu pour piétons d’Amérique du Nord, appelé Columbia River Skywalk. La plus grande partie du sentier se trouve en Ontario, avec 5 200 kilomètres dans la province.

La nourriture canadienne

Comme partout au Canada, les plats populaires et traditionnels varient considérablement selon la région où l’on se trouve. Bien qu’il y ait une grande variété, s’il y a un plat que vous devez essayer pendant votre séjour, c’est la poutine !

La poutine est le plat canadien par excellence, originaire du Québec. Elle est si populaire au Canada que vous en trouverez une version en accompagnement dans presque tous les restaurants, et même dans les fast-foods classiques comme McDonalds et KFC. La poutine traditionnelle se compose de frites, de fromage en grains (si vous n’avez goûté à la poutine qu’avec du fromage râpé, vous n’avez jamais goûté à la poutine) et de sauce. En plus de la base, il y a tellement de garnitures différentes que vous pouvez essayer : porc effiloché, oignons caramélisés, champignons sautés, tout ce que vous voulez en fait ! Vous pouvez également remplacer les frites ordinaires par une variété de patates douces pour varier les plaisirs. Au Canada, quelques festivals sont consacrés à la poutine, comme Le Grand PoutineFest à Montréal ; Toronto, Ottawa et Vancouver ont également leur propre festival.

backpacking Canada - Poutine

Poutine 😍

📷 : Guilhem Vellut

La cuisine canadienne traditionnelle

La nourriture canadienne a beaucoup d’influences en raison des vagues d’immigration qui se sont succédé tout au long de son histoire. La nourriture des premières nations du Canada est la plus traditionnelle des aliments canadiens et comprend des produits comme le bannock (une sorte de pain), le saumon séché et le sirop d’érable !

Avec le développement de l’immigration en provenance d’Angleterre, de France, d’Écosse et, plus tard, d’Asie et des Caraïbes, la nourriture “canadienne” a beaucoup changé, sans qu’il y ait de définition unique. L’ancien premier ministre Joe Clark l’a bien décrit en déclarant que “le Canada a une cuisine de cuisines”. Ce n’est pas un pot-au-feu, mais un smorgasbord”

Indépendamment de leur origine ou de la manière dont ils sont apparus, les aliments que vous devez absolument goûter pendant votre séjour au Canada sont les suivants :

  • Les queues de castor : un dessert à base de pâte frite garnie de sucreries.
  • Tarte au beurre : une tarte sucrée remplie de beurre, de sucre, de sirop et d’œuf avec un dessus croustillant.
  • Les barres Nanaimo : un dessert jamais cuit, à base de noix de coco, de crème pâtissière et de chocolat.
  • Caesars : le bloody mary canadien.
  • Le vin de glace : un vin de dessert sucré.

Si les deux derniers ne sont pas des aliments, ce sont des boissons incroyablement populaires au Canada. Le Caesar est une variante du Bloody Mary, mais avec du jus de clamato (ne vous inquiétez pas, ce n’est pas aussi terrible que ça en a l’air). Le vin de glace est un vin de dessert plus doux fabriqué à partir de raisins qui ont été gelés sur la vigne. Grâce aux longs hivers canadiens, il n’est pas surprenant que le Canada soit le plus grand producteur de vin de glace au monde.

Pour en savoir plus sur la cuisine canadienne, lisez les 17 plats traditionnels canadiens à essayer, ou si vous avez envie de sucreries, lisez notre liste d’incroyables desserts canadiens!

La culture canadienne

Avant d’aborder la question de la culture au Canada, passons en revue quelques idées fausses sur le pays. Comme le temps et la météo, la culture n’est pas la même partout au Canada, mais une chose est sûre : les Canadiens ne vivent pas tous dans des igloos et n’ont pas tous des animaux de compagnie qui s’excusent constamment en disant “eh”.

La partie “eh” est peut-être vraie. Il y a aussi d’autres choses qui sont très populaires. L’amour du sirop d’érable et du hockey se retrouve dans tout le pays. Et bien qu’ils ne vivent pas dans des igloos, les hivers canadiens peuvent être assez impitoyables ; heureusement qu’il y a le café Tim Horton’s pour nous réchauffer.

Plus sérieusement, le Canada est généralement décrit comme un pays multiculturel.

Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Bien que cette notion varie d’une personne à l’autre, elle est définie comme la préservation de différentes cultures ou identités culturelles au sein d’une société unifiée, comme un État ou une nation.

Les États-Unis sont souvent décrits comme un “melting pot”, c’est-à-dire comme une nation qui assimile tous ses citoyens à une culture particulière. Le Canada, en revanche, est davantage une mosaïque. Au Canada, la diversité des immigrants est célébrée. L’ancien Premier ministre (et père de l’actuel Premier ministre), Pierre Elliott Trudeau, l’a bien exprimé en déclarant :

“Il n’existe pas de modèle ou de Canadien idéal. Quoi de plus absurde que le concept d’un garçon ou d’une fille “entièrement canadien” ? Une société qui met l’accent sur l’uniformité est une société qui engendre l’intolérance et la haine”

backpacking canada -Rideau Canal, Ottawa

Canal Rideau, Ottawa

📷 : @Robbie1

La vie au Canada

La vie est différente selon que l’on se trouve sur la côte ou dans les Prairies, ou selon que l’on vient du nord ou du sud, mais dans l’ensemble, la vie au Canada est plutôt agréable. Dans l’ensemble, les gens s’entendent bien, il y a peu de criminalité à craindre et on s’habitue aux hivers (vraiment, on s’y habitue). Pour les nouveaux arrivants, outre les hivers, il faut s’habituer à la conduite automobile. La plupart des Canadiens conduisent et sont habitués à passer beaucoup de temps dans une voiture. Il n’est pas rare de faire quelques heures de route pour se rendre en ville, juste pour y passer quelques heures et revenir en voiture.

Dans l’ensemble, les Canadiens ont une bonne qualité de vie et le pays figure toujours sur les listes des “meilleurs pays où vivre” en raison de sa stabilité économique et politique, de l’éducation, de l’égalité des sexes et des services sociaux tels que les soins de santé publics.

Quelques faits en bref sur le Canada :

  • Les langues officielles du Canada sont l’anglais et le français. La majeure partie du pays parle anglais, mais vous trouverez également une importante communauté francophone dans le centre et l’est du Canada.
  • Tout est loin, portez des vêtements confortables pour les longs trajets en voiture, en train, en bus, etc.
  • Prêtez attention aux prévisions météorologiques. Certes, il faisait 20°C hier, mais cela ne veut pas dire qu’il ne neigera pas demain (vous pensez que je plaisante).
  • Oui, la pièce d’un dollar s’appelle le huard, et la pièce de deux dollars s’appelle le bicorne… sérieusement.
  • Malgré sa popularité, le cannabis n’est pas encore techniquement légal, attendez après octobre 2018.

Conseils aux voyageurs pour le Canada

Quelle heure est-il au Canada ?

Lorsque vous voyagez sur de longues distances, vous devez garder votre montre à l’œil. Le Canada couvre six fuseaux horaires différents. Gardez cela à l’esprit lorsque vous empruntez un moyen de transport sur une longue distance.

Restez connecté

Les villes canadiennes sont assez bien connectées et offrent des vitesses de téléphonie mobile élevées. Si vous passez beaucoup de temps dans le pays, pensez à vous procurer une carte SIM locale pour faire des économies. Les principaux réseaux sont Bell, Telus et Rogers. Il existe également des sociétés plus petites, mais elles sont souvent affiliées à l’un de ces réseaux, et vous obtiendrez la meilleure couverture avec l’un de ces trois réseaux. Si vous prévoyez de voyager très loin dans le nord ou de camper dans des parcs et des forêts, il est peu probable que vous puissiez bénéficier d’une couverture téléphonique.

Comme la plupart des pays du monde, le Canada utilise un réseau GSM (le CDMA a été supprimé au Canada en 2016), mais si vous venez des États-Unis et que vous avez un fournisseur comme Sprint ou Verizon et que vous utilisez encore un réseau CDMA, votre téléphone risque de ne pas fonctionner. Assurez-vous que votre téléphone est déverrouillé afin d’obtenir une carte SIM locale, sinon la carte SIM ne fonctionnera pas.

backpacking Canada - Northern lights over a grain elevator - Saskatchewan

Aurore boréale au-dessus d’un silo à grains, Saskatchewan

📷 : @boblolaw

Jours fériés au Canada

Au Canada, la plupart des jours fériés sont fermés. Autour de ces périodes, il y a aussi des périodes d’affluence qui font que les prix augmentent et que la circulation est terrible pour se déplacer. Évitez les longs trajets pendant ces périodes :

  • Le jour de l’An : 1er janvier (la circulation est mauvaise pendant environ une semaine à cette période, car de nombreuses personnes sont en congé pour travailler ou aller à l’école)
  • Fête de la famille : Février (la date dépend de la province ; la circulation est bonne, mais les entreprises peuvent être fermées)
  • Pâques
  • Fête de la Reine : Lundi précédant le 25 mai (communément appelé le week-end du “2 au 4 mai”)
  • Fête du Canada : 1er juillet
  • Fête du travail : Premier lundi de septembre
  • Thanksgiving : Deuxième lundi d’octobre
  • Noël : 25 décembre (voyage chargé pendant quelques jours avant et après Noël)

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut savoir pour réussir votre voyage au Canada et profiter au maximum de votre séjour dans le Grand Nord Blanc ! N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous lorsque vous utilisez le guide ou si vous avez quelque chose à ajouter, nous aimons entendre parler de vos expériences ! 🇨🇦

À propos de l’auteur :

Ashley est originaire du Canada, mais vit à l’étranger et parcourt le monde depuis 2014. Grâce à son blog, Wanderdolls, elle aide les autres à mettre en œuvre plus de voyages dans leur vie en leur donnant les outils pour commencer à travailler à distance et à l’étranger. Suivez ses aventures sur Instagram et Facebook.

Get the App. QRGet the App.
Get the App. QR  Get the App.
Défilement vers le haut