Asie centrale : tout ce que vous devez savoir pour voyager à travers les « Stans »

Dites à quiconque que vous partez en Asie Centrale pour visiter les « Stans » et vous devriez faire face à un regard rempli d’incompréhension. « Les quoi ? » Vous dira-t-on.

Les cinq pays d’Asie centrale ont été longtemps ignorés par les foules de selfies sticks mais cela risque de très vite changer. Avec de grandioses paysages montagneux, une architecture datant de la Route de la Soie, des villes prospères à l’ère soviétique, une riche culture nomade et les autochtones faisant partie des plus accueillants au monde, l’Asie Centrale est l’endroit rêvé pour tous les aventuriers et les passionnés d’histoire. Petit plus, les prix y défient toute concurrence !

Le Kazakhstan

Asie centrale - Kazakhstan

Le lac Kaindy et ses bouleaux aquatiques dans la montagne de Tien Shan, Almaty, Kazakhstan

En tant que plus grand pays d’Asie centrale, le Kazakhstan est surtout connu pour ses vastes prairies et ses plaines désertiques recouvrant la majeure partie de son territoire. Oh, et pour Borat aussi. Mais ce riche pays a beaucoup plus à offrir.

D’Est en Ouest, vous découvrirez une variété inattendue de paysages majestueux, des immenses montagnes à la nature luxuriante abritant des sources chaudes aux lacs immaculés en passant par des forêts alpines encore intactes jusqu’aux déserts arides aux canyons ciselés, sans bien sûr, oublier les formations rocheuses féériques et les sites archéologiques bouleversants.

Bon la nature c’est cool, mais qu’en est-il des villes ? Au nord se trouve la capitale kazakh Astana, une métropole étincelante à l’architecture futuriste qui mérite largement sa réputation de « Dubaï de la steppe », et dans le sud se trouve Almaty, une ville animée aux boulevards verdoyants avec une scène gastronomique en plein essor.

Entouré de sommets enneigés, Almaty, l’ancienne capitale du pays, est un excellent endroit pour commencer votre voyage à travers l’Asie centrale. Commencez par vous installer à une terrasse de café pour le petit-déjeuner, admirez l’imposante architecture datant de l’ère soviétique et faites le tour des nombreux marchés animés de la ville.

N’oubliez pas de faire une pause pour gouter aux dizaines de variétés de fruits secs accompagné d’un jus de grenade fraîchement pressé, sans oubliez de vous arrêter pour déguster la spécialité nationale du Kazakhstan, le beshbarmak, un plat de nouilles simple mais copieux traditionnellement préparé à base de viande de cheval. Et pour éliminer le surplus de calories ingéré, partez sur les sentiers de randonnée autour de Shymbulak pour des vues panoramiques spectaculaires et faire le plein de l’air pur des montagnes kazakhs.

Asie centrale - Almaty cathédrale

Cathédrale orthodoxe russe située dans le parc Panfilov à Almaty, Kazakhstan. Achevé en 1907, c’est la deuxième plus grande construction en bois du monde.

Lorsque vous voulez faire un break loin de la vie citadine, partez pour l’un des deux des sites les plus impressionnants du Kazakhstan : les falaises d’ocre du canyon de Charyn et les collines verdoyantes du parc national des lacs Kolsai, à seulement quelques heures de route d’Almaty.

Pour les courtes destinations, le meilleur moyen de se déplacer est d’utiliser un taxi collectif ou un marshrutka (des mini-fourgonnettes qui partent une fois pleines sans véritables horaires fixes). Un trajet de cinq heures vous coûtera environ 5 €. Pour les plus longues distances, mêlez-vous aux habitants dans un ancien train soviétique plein de caractère. Petit avertissement : les Kazakhs sont incroyablement généreux et insisteront surement pour partager de délicieuses pâtisseries et autres douceurs. Alors, prévoyez en quelques unes pour pouvoir participer et peut-être un estomac vide.

Depuis l’assouplissement de leur obligation de visa en 2017, un certain nombre de pays ont bénéficier d’une autorisation de séjour au Kazakhstan sans visa de 30 jours. Alors qu’est ce que vous attendez, c’est pile le moment d’en profiter !

Auberges de jeunesse à Almaty

Auberges de jeunesse à Astana

Le Kirghizistan

Le Kirghizistan est rapidement devenu la superstar des pays d’Asie centrale auprès des voyageurs. Ce petit pays enclavé est d’une beauté époustouflante et offre des possibilités uniques pour ceux à la recherche d’une aventure un peu décalée.

Bichkek, la capitale du Kirghizistan, est connu pour être l’un des centres les plus dynamiques d’Asie centrale. Ceci vient certainement du nombre impressionnant de bars branchés, de cafés à la mode et d’auberges de jeunesse accueillantes qui ne fait qu’augmenter d’année en année, sans parler des montagnes spectaculaires et immenses forêts qui entourent la ville.

Si vous êtes un peu pressé, les vallées luxuriantes du parc national Ala-Archa se trouvent à moins d’une heure de Bichkek. Mais si vous le pouvez, prenez le temps de vous rendre vers Karakol, à l’Est, où les pans saillants des montagnes du Tien Shan font de celui-ci le meilleur endroit pour faire du trekking.

Les plus courageux se doivent de partir pour le chemin de trois jours, un peu difficile, jusqu’au lac turquoise d’Alakol, qui se terminera par un bain bien mérité dans les sources chaudes d’Altyn Arashan. Et pour quelque chose d’un peu différent, arrêtez-vous dans le petit village de Jyrgalan et promenez-vous entre les tribus nomades qui fréquentent les pâturages en altitude. Bien sûr, aucun voyage au Kirghizistan ne serait complet sans passer une nuit dans une véritable yourte et si vous savez où regarder, vous en trouverez plusieurs à votre disposition dans ces montagnes.

Asie centrale - Lac Alakol

Lac Alakol

Pendant que vous virevolterez autour de Karakol, assurez-vous de goûter à la spécialité dungan, l’ashlyanfu, une salade de nouilles froides servie dans un bouillon de tomates acidulé. C’est un plat endémique de la région et peut être trouvé pour environ 20 centimes dans n’importe quel petit restaurant trou-dans-le-mur près des marchés vibrants de Karakol.

Vous n’êtes pas un grand fan de randonnée ? Passez vos journées à vous promener dans les villages sur la rive sud d’Issyk-Kul. Déambulez le long des rues bordées d’arbres bicentenaires, prenez un bain de soleil sur des plages désertes et plongez tête la première dans l’étendue chatoyante du plus grand lac du Kirghizistan avec vue sur les sommets enneigés.

Il est assez simple de se déplacer au Kirghizistan si vous combiner savamment les taxis collectifs et les marshrutka qui vous emmèneront à peu près partout où vous devez aller. Faites seulement attention de bien vous mettre d’accord sur le prix de la course avant de vous monter dedans, afin d’éviter les mauvaises surprises.

Décidé à réserver votre billet ? Heureusement, le Kirghizistan est le plus facile des « Stans » à visiter avec de nombreuses nationalités admises sans visa pour une durée de 60 jours. Pour ceux que ça ne prend pas en compte, il existe un processus de demande de e-visa assez simple sur internet.

Auberges de Jeunesse au Kirghizistan

Le Tadjikistan

Asie centrale - Pamir montagnes

Les montagnes du Pamir

Avec une chaine de montagnes impressionnantes couvrant la majeure partie du Tadjikistan, c’est là peut-être ici que vous checkerez le plus de choses sur votre bucket-list d’Asie centrale.

A la frontière où le Kirghizistan et le Tadjikistan se heurtent en une spectaculaire explosion de roches blanches, vous trouverez le début de l’autoroute du Pamir. Ce road trip des plus épiques longe les sommets saillants, les lacs immaculés et les paysages arides avant d’atteindre la nature luxuriante de la vallée de Wakhan regorgeant de sources chaudes et et de ruines antiques.

Pour un goût authentique de la vie dans les montagnes, arrêtez-vous au sein des petites communes perchées sur les flancs des montagnes et échangez avec les familles d’autochtones qui seront ravies de vous offrir un lit pour la nuit et un repas chaleureux. En haute-altitude, les habitants ne vivent que très peu de la terre, ce qui signifie beaucoup de ragoûts de moutons copieux alors que, plus bas, les sols fertiles de la vallée de Wakhan permettent une cuisine plus riche en légumes et du blé pour faire du pain frais.

En partant de l’Osh du Kirghizistan, louez un 4×4 avec chauffeur et prenez la route vers l’impressionnant camp de base du sommet de Lénine avant de traverser le Tadjikistan pour pénétrer dans les montagnes du Pamir et continuer vers Douchanbé, la capitale du Tadjikistan. Si ce road trip à couper le souffle ne fait pas encore partie de votre top 3, c’est le moment de le rajouter !

Après quelques jours mémorables dans les montagnes du Pamir, faites le plein d’énergie dans l’une des auberges de jeunesse de Douchanbé, qui sont parmi les meilleures d’Asie centrale, et faites-vous plaisir en goutant à toutes les spécialités gastronomiques présentent sur les menus.

Cela ne vous suffit pas ? Choisissez les montagnes de Fann pour votre dernière aventure au Tadjikistan où vous découvrirez des paysages extraordinaires entre lacs miroitants, vallées majestueuses et des montagnes escarpées pour contenter même l’explorateur le plus exigeant. Encore une fois, un taxi 4WD est le meilleur moyen pour y arriver.

Heureusement, les visas pour le Tadjikistan sont relativement faciles à trouver. Remplissez simplement le formulaire de demande de visa électronique en ligne et vous recevrez votre confirmation dans les 48 heures. Pour l’autoroute du Pamir, vous aurez également besoin d’un permis GBAO pour accéder à la région, pour cela il suffit simplement de cocher une case sur votre demande de visa.

Auberges de Jeunesse au Tadjikistan

L’Ouzbékistan

Asie centrale - Ouzbékistan

Ulugh Beg Madrasah, Registan, Samarcande, Ouzbékistan

Retour dans le désert avec l’Ouzbékistan qui offre quelque chose d’un peu différent des autres pays d’Asie centrale : les villes majestueuses de la mythique Route de la Soie. Quand vous avez de vos bottes boueuses et de l’air montagnard c’est qu’il est temps de prendre un peu de recul dans le joli pays qu’est l’Ouzbékistan.

Avec une histoire remontant à des millénaires, certaines de ces anciennes cités ont été convoitées, conquises et même rasées par Gengis Khan. Mais aujourd’hui, ils surgissent du désert, reconstruites et restaurées, comme des trésors retrouvés au milieu de la modernité.

Après un bref arrêt à Tachkent, la capitale, sautez dans le TGV pour Samarkand, l’un des plus anciens avant-postes de l’Asie centrale et la plus splendide des anciennes étapes de la Route de la soie. Passez vos journées à admirer les sublimes mosaïques et à glaner sous les énormes madrassas. Samarkand est une ville unique, qui ne s’apparente à aucune autre.

Un peu plus loin dans le désert, prenez le temps d’errer dans les bazars couverts et les cours verdoyantes de Boukhara avant de prendre un taxi qui vous amènera jusqu’à la charmante ville fortifiée de Khiva. Une promenade à travers ses allées escarpées ponctuées de minarets aux couleurs vives vous donnera l’impression d’avoir remonter le temps.

Outre son architecture grandiose, ne manquez pas la spécialité de la région, le shivit oshi, un nid de nouilles vert clair surmonté d’un délicieux ragoût de légumes ou de viande. Ne laissez pas la couleur vous décourager, ces pâtes infusées dans de l’aneth sont tout bonnement délicieuses ! Un autre incontournable de l’Ouzbékistan est le plov, un plat à de base de riz frit que vous trouverez un peu partout en Asie centrale, mais on dit partout que c’est en Ouzbékistan que l’on y trouve le meilleur (Tachkent a même un complexe entier dédié à ce plat, vous permettant de créer l’assiette parfaite).

Les visas pour l’Ouzbékistan sont un peu plus compliqués à acquérir que ceux des autres « Stans » et impliquent souvent la demande d’une Lettre d’Invitation et une visite à l’ambassade. Mais si tout se passe comme prévu, un processus simplifié de demande de visa électronique est attendu pour fin 2018 pour un certain nombre de pays européens.

Auberges de jeunesse en Ouzbékistan

Le Turkménistan

Asie centrale - Turkménistan

Les cratères de gaz de Darvaza, Turkménistan

Pour les voyageurs curieux, l’Asie centrale est un endroit fascinant à explorer, mais de tous les « Stans », c’est le Turkménistan qui reste vraiment le plus mystérieux.

Lorsque l’Union Soviétique s’est effondrée, c’est le président Niyazov qui à accéder au pouvoir et a gouverné l’État nouvellement indépendant du Turkménistan d’une main de fer. Depuis son décès en 2006, cette autorité et fermeté ont commencé timidement à se relâcher, bien que les conditions pour y entrer restent assez strictes. Aujourd’hui, une Lettre d’Invitation et une visite à l’ambassade sont essentielles pour passer la frontière et cela vous permettra de demander un visa de transit pour un voyage de sept jours ou de demander à participer à une visite guidée organisée si vous désirez y rester plus longtemps. En raison de ces difficultés à obtenir un visa turkmène, nous n’avons malheureusement pas réussi à nous y rendre.

Malgré le climat politique tendu, le Turkménistan reste un endroit fascinant à explorer où vous découvrirez un lieu d’une beauté extraordinaire, des reliques étranges datant du règne de Niyazov et une hospitalité sans pareil auprès des autochtones qui ne demandent qu’à partager leurs culture et traditions.

Commencez votre voyage à Achgabat, curieuse capitale du Turkménistan et sanctuaire autoproclamé de Niyazov. Parcourez les nombreux monuments aussi spectaculaires qu’originaux et les multiples hommages rendus à l’ancien président, promenez-vous dans les parcs verdoyants et remplissez-vous le ventre de shashlyk, la spécialité locale, bien que l’on retrouve ces brochettes de viande épicées grillées à feu vif à peu près partout en Asie centrale.

Après avoir fait le tour des uniques délices d’Achgabat, l’originalité de l’Ouzbékistan ne s’arrête pas là. En effet, le désert rayonnant de Karakum à lui aussi beaucoup à offrir. Il abrite entre autres les cratères de gaz de Darvaza, une multitude de gisements en éternelle combustion, surnommés localement les « Portes de l’Enfer ». Dans les années 1970, un incendie s’est déclenché accidentellement lors d’une mission de forage et ils n’ont jamais cessé de bruler depuis. Pour une expérience à couper le souffle, campez toute la nuit près des cratères, où vous verrez l’enfer briller de mille feux, seule lumière faisant face aux ténèbres de la nuit. Et au réveil, errez entre les vestiges oubliés des villes comme Merv et Konye-Urgench, autrefois avant-postes renommés de la Route de la soie du Turkménistan.

Pour le transport, les trains circulent dans presque toutes les directions à partir d’Achgabat, ce qui rend les trajets de longue distance assez simples. Pour les voyages un peu plus courts, les marshrutka et taxis collectifs se feront un plaisir de vous emmener à destination.

À propos des Auteurs :

Freya et Chris sont le duo d’écrivains et photographes à l’origine du blog de voyage The Sandy Feet . Ils sont toujours à la recherche de la prochaine aventure, qu’il s’agisse de faire de la randonnée dans les montagnes d’Asie centrale, de se perdre dans une ville historique d’Europe de l’Est ou de se prélasser sur une plage déserte de Tahiti. Vous pouvez suivre leurs aventures en direct sur Instagram ou sur Facebook.

Laisser un commentaire

Get the App. QRGet the App.
Get the App. QR  Get the App.
Défilement vers le haut