Un voyage en avion confortable, c’est faisable ? Voici nos tips !

Partir en vacances est synonyme de plaisir. Pourtant la première étape de la quête de ce saint graal, le voyage en avion, peut vite devenir un cauchemar. Fatigue, inconfort, problèmes de digestion peuvent venir gâcher les premiers instants d’un voyage longuement rêvé. Se ménager et voyager confortablement en avion est pourtant possible. Il suffit de quelques règles simples et de bons sens pour s’en sortir très facilement.

1. Bien s’organiser et prendre son temps ou comment minimiser son stress !

Voyage en avion

📸 @giuliciu

Tout d’abord pour éviter d’arriver dans l’avion en sueur et sur les nerfs, il y a une règle essentielle à respecter : arriver en avance à l’aéroport et s’être bien organisé (bon, ça fait deux règles mais elles vont de paire).

Avoir bien préparé ses bagages (taille et poids conformes aux standards de la compagnie aérienne) et prévoir suffisamment de temps pour passer toutes les étapes du rituel d’un vol sont importants pour minimiser le stress des plus anxieux (je plaide coupable).

La préparation du bagage à main est selon moi hyper importante. Durant un long vol, vous aurez sûrement besoin de petites choses. S’il faut, à chaque fois, partir en expédition au fin fond de votre sac cela va finir par être usant. Pensez donc à placer stratégiquement les accessoires dont vous aurez besoin pour les attraper aisément.

2. Bien s’installer ou comment prévenir l’inconfort !

Voyage en avion

📷 @bambicorro sur Unsplash

Une fois dans l’appareil, une place vous est assignée (si vous n’avez pas payé le surplus pour choisir vous même les meilleurs sièges). On ne choisit pas toujours son voisin d’accoudoir et on peut avoir envie d’un peu plus d’espace (c’est humain !). Attendez que tout le monde soit installé, activez votre radar à places et go go go, sautez sur les places les plus alléchantes. L’eldorado recherché est un espace avec plusieurs places libres pour pouvoir s’étaler, voir même s’allonger.

Pour être bien à l’aise, pensez aussi à bien réguler votre température. La climatisation en avion n’est pas toujours bien équilibrée, on peut facilement avoir trop chaud ou au contraire trop froid. Privilégiez donc une tenue modulable, en plusieurs couches, pour l’ajuster en fonction de la situation. L’idéal selon moi est un tee-shirt à manches courtes avec un gilet fin mais chaud associé à un foulard. Pour le bas, un pantalon suffisamment ample et souple. Pour les petons, prévoyez des chaussettes et des chaussures faciles à retirer et à remettre.

3. Penser à sa santé ou comment éviter de se sentir mal !

Voyage en avion

📸 @suggiesspace

On n’y pense pas assez mais la pressurisation, la climatisation et le simple fait d’être dans un avion ont des répercussions sur l’organisme. La cause principale est l’air sec et moins oxygéné que l’on respire durant le vol. Une des conséquences principales est la déshydratation. Les papilles mais aussi les muqueuses et la peau ont tendance à se dessécher, ce qui peut être désagréable. Pour y remédier, pensez à avoir avec vous de la crème hydratante pour la peau ainsi que du sérum physiologique pour le nez et les yeux. De petits gestes qui vous éviteront d’arriver comme un abricot sec à destination.

Autres symptômes très fréquents et peu glamour, les ballonnements ! Pour les réduire, il est important d’éviter en amont et pendant le vol les aliments qui les stimulent (choux, lentilles, haricots, brocolis, produits laitiers, boissons gazeuses etc.). Manger lentement, peu, ainsi que bouger fréquemment peuvent réduire ces manifestations intempestives (vos voisins vous remercieront).

4. Bouger et se dégourdir les jambes pour fuir les complications

Voyage en avion

📷 @margobr sur Unsplash

Rester immobile durant des heures n’est vraiment pas bon pour la circulation sanguine et la pire complication pouvant survenir est la thrombose veineuse. Pour éviter cela, pensez à adopter quelques réflexes. Le premier est de se dégourdir et bouger régulièrement. Des petits aller-retours dans l’allée centrale feront l’affaire. Lors ce que vous êtes assis, vous pouvez faire des petits mouvements des pieds, des jambes et des bras pour faire circuler le sang. Les bas de contention sont également extrêmement utiles pour éviter d’avoir les jambes gonflées et lourdes. Pas besoin d’être un sujet à risque de thrombose pour les adopter, ils favorisent le confort quel que soit votre profil. Si vous êtes célibataires ou extrêmement coquet(tte), cachez-les sous votre pantalon.

5. S’occuper sans oublier de dormir ou comment ne pas accumuler de fatigue

Voyage en avion

📷@choisyeon sur Unsplash

L’ennui peut être un redoutable ennemi pour le voyageur. Même si de nombreuses compagnies ont de quoi vous occuper avec des écrans individuels proposant films, musiques et jeux, ce n’est pas toujours le cas. Je vous conseille donc d’apporter vos propres distractions (livres, musiques, films, jeux…) en fonction de vos envies du moment. Le temps ne passera que plus rapidement. Si vous optez pour les films sur l’écran de l’avion, pensez à prendre vos propres écouteurs (ainsi qu’un adaptateur), qui seront sans aucun doute de meilleure qualité que ceux donnés par la compagnie. Certains écouteurs ou casques peuvent diminuer le bruit environnant pour une meilleure qualité d’écoute et un confort optimal (adieu voisin ronfleur et bébé larmoyant).

Si faire un marathon de visionnage de films ou séries peut être tentant, attention cependant à la fatigue. Fatigue due à l’exposition prolongée aux écrans, mais également au manque de sommeil. Pour éviter d’arriver sur les rotules et complètement hors service sur le lieu de vos vacances, essayez de dormir en vous calant sur les nouveaux horaires. Pour vous y aider, munissez vous d’un masque, de boule quies et d’un coussin pour le cou. Installé confortablement, il sera plus facile de trouver le sommeil.

6. Se mettre à l’heure locale ou comment gérer le décalage horaire

Voyage en avion

📷@ptaylor_ sur Unsplash

Autre obstacle à surmonter durant le vol et en arrivant, le décalage horaire. Une astuce consiste à mettre sa montre à l’heure locale dès le début du vol. Ne le faites pas avant par contre ! Enfin sauf si vous voulez louper votre vol… Psychologiquement avec l’heure locale vous pourrez déjà prendre quelques repères, essayer de dormir quand l’heure correspond et manger (légèrement) quand c’est le moment également. À éviter absolument, l’alcool et les somnifères. Ils ne vous seront d’aucune aide pour un repos de qualité. Certains voyageurs utilisent des comprimés de mélatonine pour réguler leur organisme et l’aider à se caler. Les avis divergent par rapport à cette pratique mais vous pouvez toujours en parler avec votre médecin (au pire ça vous coûtera une consultation).

Vous voilà outillés pour un maximum de confort lors d’un voyage en avion au long cours. Je n’ai pas parlé de l’option voyage en business class, mais je pense que vous comprendrez aisément pourquoi… N’hésitez pas à partager vos propres astuces !

 

✈ Vous êtes sur le point d’embarquer, mais vous ne vous sentez pas tranquille? Consultez notre article bourré de conseils pour surmonter sa peur de l’avion ! ✈

À propos des auteurs

Les globe blogueurs, alias Laura et Seb, trentenaires confirmés, couple dans la vie comme dans les voyages depuis plus de 10 ans. Entre deux voyages, Laura fait de la prévention santé et Seb essaye tout simplement de sauver la planète par l’éducation à l’environnement… Vaste programme qui nécessite bien quelques pauses, non ? Vous pouvez découvrir leurs aventures sur leur blog, sur Instagram et sur Facebook.

Laisser un commentaire

Get the App. QRGet the App.
Get the App. QR  Get the App.
Défilement vers le haut