Voyager en solo, les expériences de 6 blogueuses

Il y a toujours un élément de crainte autour des filles qui voyagent en solo, alors qu’en réalité, il y a tellement de femmes qui explorent le monde seules. Voyager est une expérience sociale : vous n’êtes véritablement seul que si vous voulez l’être. Peu importe quel type de personne vous êtes, vous rencontrerez forcément des gens comme vous ! C’est même possible que vous rencontriez votre nouvelle meilleure amie ou votre âme sœur. Une des meilleures choses quand vous voyagez en solo c’est que vous êtes beaucoup plus ouvert et vous prenez les décisions en fonction de vos envies ! Pour célébrer la Journée internationale de la femme, nous avons demandé à six voyageuses solo de partager les choses les plus importantes qu’elles ont appris lors de leurs aventures en solo.
Aly: Psycho Traveller
«Avant de  m’envoler dans le monde entier j’ai toujours essayé de planifier tous les détails de mes voyage. J’ai vite appris qu’en arrêtant de tout vouloir contrôler, de nombreuses portes s’ouvraient à moi. Toutes les inquiétudes que j’avais en laissant mon sac à dos pour à l’auberge pour aller à la rencontre de nouvelles personnes se sont envolées et je me suis rendue compte que je n’avais vraiment rien à craindre. Lorsque vous voyagez seul, vous faites l’expérience du bon et du mauvais. J’ai appris à me dépasser et j’ai fait des choses que je n’aurai jamais faites si je ne voyageais pas en solo. Lorsque des situations surgissent sur la route vous n’avez pas d’autre choix que de comprendre les choses par vous-même. Lorsque vous avez personne sur qui vous reposer ou pour vous aider à prendre des décisions, vous vous rendez compte rapidement de tout ce dont vous êtes capables. Après un certain temps votre confiance et votre soif d’indépendance grandissent et c’est à ce moment que vous commencez à grandir en tant que personne. »
Katie: The Hostelgirl
«La chose la plus importante que j’ai appris en parcourant le monde en solitaire est de dire non. J’ai grandi en étant trop gentille et je ne savais pas dire non et laisser tomber les gens, pas par peur de manquer, mais parce que je voulais plaire à tout le monde. Lorsque vous voyagez en solo, la seule personne à qui vous devez plaire c’est vous-même. Plus vous aurez confiance en vous, plus vous ferez de choses qui vous font vraiment envie et plus attirerez des personnes comme vous. Vous allez créer un cercle incroyable d’amis qui ont confiance en eux, à la fois professionnellement et personnellement, ce qui est une source d’inspiration d’enfer. Le plus difficile est de dire non à mes amis ou à ma famille quand je rentre une semaine, je ne peux tout simplement pas voir tout le monde. Mais au lieu de perdre un ami parce que je n’ai pas pu le voir en rentrant, je fais très attention à rester en contact lors de mes voyages, via des apps ou en envoyant des cartes postales au lieu de juste les voir quand je rentre à la maison.»
Amy: Amy Baker Writes
«La chose la plus importante que j’ai appris lors de mes voyages en solo, en plus d’une compréhension plus profonde de ce dont je suis capable, est que mes choix et mes décisions sont les instruments de mon bonheur. Une fois que vous goûtez à une vie où vous ne faites que ce que vous avez vraiment envie de faire et ce qui vous rend heureux vous ne pourrez jamais vous arrêter. Et c’est ce qu’on devrait tous faire, non ? »
Kara: Heels in my Backpack
«Je ne pensais vraiment pas que la tolérance serait la chose la plus importante que j’apprendrais lors de mes voyages, mais il se trouve que si. Je veux dire, quand vous êtes une femme qui voyage en solo, vous avez l’entière liberté de vous lever et de partir à chaque fois que vous tombez sur quelqu’un qui n’est pas vraiment votre tasse de thé, non? Mais je n’avais jamais réfléchi à ce que ça fait de dormir dans un dortoir plein d’autres personnes. Il y a des gens de tous les horizons. Ensuite, il y a les longs trajets lorsque vous êtes retenu captif dans un bus ou en bateau avec des gens à qui vous n’aurez jamais parlé dans votre vie de tous les jours. Grace à ses expériences, j’ai eu un déclic et j’ai commencé à me détendre et accepter les différences et les bizarreries de chacun. Et maintenant que je suis devenue plus tolérante, je me sens vraiment à ma place dans un dortoir ou sur un bus rempli de gens. »’
Vicky: Vicky Flip Flop Travels
«J’ai appris que je suis beaucoup plus confidente et téméraire que je ne le pensais. J’adore me pousser et faire toujours plus, maintenant l’idée de ne rien faire m’est insupportable, alors que j’adorais glander devant la télé !le mode est immense – et le plus j’en vois, le plus j’ai envie d’en voir ! »
Johanna: Visions of Johanna
«Voyager en solo a restauré ma foi en l’humanité. J’ai appris à faire confiance aux gens, et quand je dis les gens, je veux dire des inconnus. C’est venu comme un peu un choc pour moi, que les humains sont vraiment intrinsèquement gentils. Je me souviens d’innombrables moments où les gens se sont arrêtés et ont essayé de m’aider quand j’arrivais dans une nouvelle ville. Trouver une auberge, des billets de train ou une auberge peut être compliqué quand on ne parle pas le dialecte local, mais il y a toujours eu des gens pour me venir en aide. J’ai accepté de monter en voiture avec des inconnus lorsque j’étais coincée, quelque chose que je n’aurais jamais fait à la maison ! On m’a emmené à des spectacles, au restaurant, m’a fait découvrir des villes entières ! Tout ça avec des gens que je n’avais jamais vu quelques heures auparavant. La chaleur et la gentillesse des étrangers est incroyable. J’ai commencé mon voyage en étant prudente et en me souciant de mes façons de communiquer, mais une fois que je suis partie, ces soucis ont disparu. Ça semble évident, mais mon plus grand conseil serait de sourire beaucoup; c’est un merveilleux moyen de briser la glace ! »

Laisser un commentaire

Get the App. QRGet the App.
Get the App. QR  Get the App.
Défilement vers le haut