5 jours à Édimbourg Ecosse

Jour 1  – À nous 2 Édimbourg !

Le meilleur moyen de vous familiariser avec une ville que vous ne connaissez pas consiste à passer les premières heures simplement à vous balader et à flâner. Et aucune ville ne s’y prête mieux qu’Édimbourg. Tous ceux qui y sont déjà venus s’accorderont à dire qu’il vaut mieux la découvrir à pied et ils ont absolument raison.

Les deux artères principales sont Princes Street, qui résume à elle seule la ville nouvelle avec ses boutiques, ses grands magasins, ses bars et ses restaurants, et le Royal Mile, qui pénètre en plein cœur de la vieille ville. Nous vous conseillons de démarrer sur Princes Street pour commencer.

Après avoir exploré la partie la plus moderne de la ville, traversez le pont de Waverley Bridge et rendez vous au château d’Édimbourg. Vous n’aurez aucun mal à trouver cet omniprésent centre d’intérêt, car son emplacement en haut d’une falaise rocheuse surplombant la ville nouvelle le rend visible de n’importe quel endroit situé dans cette partie de la ville. La montée jusqu’au château semble plus pénible qu’elle n’est en réalité et vous pouvez toujours faire une halte dans l’une des nombreuses boutiques proposant tout un attirail de produits écossais typiques le long du chemin.

Prenez votre temps pour visiter le château et procurez-vous un audio guide lors de l’achat de votre billet d’entrée. C’est un excellent moyen de vous assurer que vous ne manquerez aucun des aspects du château, tout en effectuant la visite à votre rythme. L’édifice lui-même est très impressionnant, mais la collection d’objets qu’il renferme l’est tout autant – toute une variété de canons parmi lesquels Mons Meg, un canon de siège vieux de 500 ans, les bijoux de la couronne d’Écosse et la pierre de la Destinée.

Bien sûr, si vous ne voulez pas trop vous fatiguer le premier jour, vous pouvez toujours prendre l’un de ces nombreux bus dont vous pouvez descendre et monter à votre gré. Ils vous emmèneront vers tous les principaux centres d’intérêt en un rien de temps, vous permettant ainsi de passer aussi longtemps (ou aussi peu de temps) que vous le souhaitez sur chaque site.

Restez dans la vieille ville, car vous y trouverez tout un tas de restaurants, de pubs et de boîtes de nuit pour occuper votre soirée. Rendez vous à Grassmarket, qui se trouve juste au sud du château et offre une incroyable diversité culinaire – les plaisirs locaux comme le célèbre « haggis », mais également toutes les spécialités internationales. Ce quartier est également l’un des plus animés de la ville la nuit, car Cowgate, qui est probablement le lieu de prédilection des noctambules, est parallèle au Royal Mile.

 

Jour 2  – L’Écosse en un jour

L’Écosse est un pays amusant à bien des égards. Bien sûr, ce n’est pas le plus grand pays du monde (son autre ville principale, Glasgow, est à moins d’une heure de train). Non loin d’Édimbourg se trouvent les célèbres Highlands, le Loch Ness qui est le supposé refuge du fameux monstre du Loch Ness (« Nessie » pour les intimes) et le Pass of Leny, pays du clan MacGregor, plus connu pour Rob Roy MacGregor.

Timberbush Tours vous fait voir en 12 heures autant de choses que possible de l’Écosse, avec un départ du centre d’Édimbourg juste après à 8h. En plus des attractions mentionnées ci-dessus, cette excursion d’une journée vous fera également visiter d’autres lochs tels que le Loch Tulla, le loch de mer de Loch Leven et fera même une incursion dans les Mamlorn Mountains.

En rentrant à Édimbourg par Inverness, qui est traversée par la rivière Ness, l’excursion vous permettra également de visiter quelques anciens châteaux avant de revenir au centre-ville le soir-même.

 

Jour 3  – Quittons la ville !

Aujourd’hui, mettez de bonnes chaussures, car nous allons arpenter le Royal Mile. Cette rue, qui relie le château au palais de Holyrood, est la plus vieille d’Édimbourg. En fait, elle est longue d’un peu plus d’un mile (1,6 km) et comprend quatre sections différentes : Canongate, High Street, Lawnmarket et Castlehill. Vous trouvez peut-être qu’une matinée entière est exagérée pour effectuer ce parcours, mais ne vous en faites pas, vos yeux auront fort à faire sur le chemin. À l’exception des boutiques vendant du tissu écossais moche et autres articles de mauvais goût, les bâtiments qui bordent la rue des deux côtés valent le coup d’œil.

L’après-midi, quittez la ville pour aller voir le yacht royal Britannia, qui est amarré à Leith, le port d’Édimbourg. Pour y aller, prenez le bus X50 à Waverley Bridge. Ce fabuleux bateau est resté au service de la famille royale britannique pendant plus de 40 ans et a parcouru plus d’un million de milles. Il est devenu l’un des principaux centres d’intérêt du pays et a largement contribué au rajeunissement de Leith et de ses environs. Montez au moins quelques heures à bord du bateau, si vous voulez vraiment savoir ce qu’impressionnant veut dire.

Après votre visite du yacht royal Britannia, profitez-en pour faire un tour dans Leith. Alors que la ville n’avait pas très bonne réputation il y a 10 ans, elle s’est améliorée à pas de géant au cours de la dernière décennie et abrite désormais un très beau choix de bars et de restaurants. Toutefois, ne sortez pas trop des sentiers battus, car tout n’a pas encore été totalement transformé.

 

Jour 4  – Glasgow

Glasgow est à moins d’une heure de train d’Édimbourg, mais vous pourriez facilement y rester trois jours. Il n’y a peut-être pas de château à voir, mais la ville abrite une partie de l’architecture la plus impressionnante du pays. En fait, Glasgow attire les étudiants en architecture du monde entier, qui viennent étudier et admirer la richesse de ses bâtisses victoriennes et géorgiennes.

Parmi les choses à ne pas manquer figurent la Glasgow School of Art (école des beaux-arts de Glasgow), le musée des beaux-arts Kelvingrove Art Gallery and Museum et (si le temps le permet, bien sûr) le parc de Kelvingrove.

Toutefois, la ville est l’une des plus animées de toute la Grande-Bretagne et il vous sera bien difficile de résister à son attrait quasi-magnétique lors de votre séjour. La meilleure façon de voir la ville consiste à participer à l’une des nombreuses visites à pied, qui ont lieu de juin à septembre.

 

Jour 5  – Attention derrière vous !

Commencez votre dernier jour par une agréable promenade dans les jardins de Princes Street. Surplombé par le château, c’est un très joli parc où passer quelques heures. C’est également le lieu idéal pour un pique-nique (si le temps le permet, bien sûr). Malheureusement, ce n’est généralement pas le cas. Il constitue également un excellent point de départ pour votre programme de l’après-midi.

De retour sur Princes Street, faites une cure de shopping. La plupart des boutiques sont concentrées sur la rue principale, et sur un seul trottoir, ce qui rend les choses encore plus faciles. Mais cela vaut le coup de s’aventurer hors de la principale rue commerçante. Le centre commercial Princes Street Mall se trouve sur Waverley Bridge, à l’extrémité est de la rue et abrite diverses enseignes, tandis que, plus bas, vous trouverez le centre St James, où se trouve le grand magasin réputé John Lewis. Quelques boutiques se cachent également dans les rues qui partent de Princes Street ; alors pensez à leur réserver suffisamment de temps dans votre emploi du temps.

Mais aucun voyage à Édimbourg ne serait complet sans participation à l’une des innombrables visites des lieux hantés de la ville. Vous verrez de la publicité pour ces excursions un peu partout. Il n’est généralement pas nécessaire de réserver, mais cela peut s’avérer utile l’été, car elles sont très prisées des touristes. Alors que la plupart d’entre elles ne vous donneront même pas la chair de poule, certaines vous feront dresser les cheveux sur la tête.

La plus célèbre voit un poltergeist répondant au doux nom de Sir George MacKenzie se joindre à l’assistance de temps en temps. Il s’agit de l’excursion City of the Dead (Cité des morts) et MacKenzie fait généralement une apparition dans le mausolée noir de la prison du Convenanter dans le cimetière de Greyfriar. Alors si vous faites cette excursion, ayez à l’œil ce bon vieux George. Ce n’est pas le plus sympa des fantômes à ce qu’on dit. Cette excursion est une bonne façon de finir votre visite car elle vous fournira une toute autre vision de la ville et vous rapporterez chez vous un souvenir que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

Laisser un commentaire

Get the App. QRGet the App.
Get the App. QR  Get the App.
Défilement vers le haut