Travailler dans une auberge de jeunesse à l’étranger : mode d’emploi

Travailler dans une auberge de jeunesse à l’étranger est un moyen courant, simple et assez accessible, pour voyager pas cher autour du monde. En effet, c’est le meilleur moyen d’économiser de l’argent sur le prix des nuitées, notamment dans les endroits coûteux (pays occidentaux, Japon, etc) et, parfois, de remplumer son compte en banque avant de partir pour de nouvelles aventures.

Cependant, en pratique, les choses ne sont pas toujours aussi faciles. Travailler dans une auberge de jeunesse requiert à la fois des compétences et certaines connaissances… Et un peu de chance aussi. Alors, puisqu’on est les spécialistes du monde des auberges de jeunesse, on vous explique tout ce qu’il faut savoir dans cet article !

Pourquoi travailler dans une auberge de jeunesse à l’étranger ?

📷 hazelmarie8

Pourquoi travailler dans une auberge de jeunesse plutôt que dans un hôtel ? La question est tout à fait légitime : un hôtel coûte généralement plus cher qu’une auberge. Donc, paierait mieux, offrirait un confort supérieur, aurait plus de chambres de disponibles pour héberger un potentiel employé.

Cependant, comme les auberges de jeunesse sont presque toujours l’hébergement le moins cher que l’on trouve dans un endroit, les passages sont plus fréquents. Les voyageurs sont plus nombreux, et généralement jeunes. Le contact avec les gens, l’ambiance, les demandes, les profils des clients, ne sont pas vraiment les mêmes qu’en hôtel, et sont bien plus propices aux chouettes rencontres.

Pour quelqu’un qui voyage au long cours, c’est aussi le moyen de s’ancrer dans un endroit. Retrouver un quotidien, nouer des relations durables avec des amis, des amant(e)s, des lieux, à un moment où l’on peut être fatigué d’être en permanence sur la route. Un repos, une étape lors de laquelle on reprend des forces ; et lors de laquelle le compte en banque se repose, lui aussi.

Les compétences à avoir pour travailler dans une auberge de jeunesse à l’étranger

Quelles langues apprendre pour travailler dans une auberge de jeunesse à l’étranger ?

Pour travailler en auberge de jeunesse, il y a une compétence fondamentale à avoir : savoir parler anglais. En effet, c’est souvent une des raisons principales pour laquelle un gérant d’auberge de jeunesse pourrait vouloir vous embaucher. Avoir un employé qui parle très bien anglais, c’est pouvoir répondre aux demandes par téléphone ; renseigner les clients, et augmenter leur satisfaction ; pouvoir rendre service, servir d’intermédiaire entre des agences de voyage et les clients de l’auberge. C’est faire plus professionnel, tout simplement.

travailler dans une auberge de jeunesse à l'étranger

📷 @heftiba sur Unsplash

Cependant, parler anglais suffit rarement : dans la plupart des cas, vous aurez plus de chnaces d’être embauché si vous parlez une troisième langue. L’atout le plus utile : parler espagnol. Parce qu’il y a beaucoup d’hispanophones qui voyagent dans le monde ; et parce qu’en parlant espagnol, français et anglais, vous aurez de très grandes chances de travailler en auberge de jeunesse en Espagne, ou en Amérique latine.

Et si vous parlez Chinois, vous aurez de très grandes chances de pouvoir travailler dans une auberge de jeunesse n’importe où en Asie. C’est un peu moins vrai avec le Japonais, car ceux-ci préfèrent généralement aller dans d’autres types d’hébergement.

Quel type de travail peut-on obtenir dans une auberge de jeunesse ?

Travailler en auberge de jeunesse peut recouvrir des réalités très différentes. Parmi les postes les plus courants, on peut citer :

  • Cleaner / Valet de chambre
  • Réceptionniste de nuit
  • Agent d’accueil
  • Manager

Cet ordre correspond à une forme de hiérarchie des postes – et donc, des qualifications à avoir pour les obtenir. Avec cependant une grosse nuance : s’il est possible de trouver des postes de valet de chambre dans certains pays développés qui ont peu d’immigration (Australie, Nouvelle-Zélande, Japon, par exemple), la plupart des auberges de jeunesse préfèreront employer des locaux pour nettoyer les chambres et les parties communes.

C’est pour les postes d’agents d’accueil et de manager que vous aurez le plus de chances d’être embauché. Grâce entre autres à vos compétences linguistiques, comme dit plus haut ; mais, si vous avez également des compétences en commerce (une solide expérience de vendeur, un diplôme d’école de commerce) ou, mieux encore, en marketing (notamment webmarketing), vous pourrez vendre ces compétences techniques rares au directeur de l’auberge de jeunesse. Pour travailler le référencement de l’auberge, la rendre plus visible sur internet, etc.

Comment trouver du travail en auberge de jeunesse ?

travailler dans une auberge de jeunesse à l'étranger

📷 @schoelderle sur Unsplash

Il y a autant de façons de trouver du travail en auberge de jeunesse que de candidats. Cependant, les quatre techniques les plus employées sont :

  1. Postuler dans l’auberge de jeunesse dans laquelle vous dormez

C’est la technique la plus naturelle. En effet, en étant sur place, vous pouvez prendre la température et identifier les besoins, les forces, les points les plus faibles de l’établissement dans lequel vous résidez. Vous pouvez vous présenter physiquement au manager, qui aura déjà une idée de la personne que vous êtes ; et y aller au culot, en demandant tout naturellement s’il n’aurait pas du travail à vous proposer.

  1. Envoyer des candidatures spontanées à toutes les auberges de jeunesse qui vous intéressent

Cette technique a l’avantage d’être facile à faire (copier-coller le même mail à toutes les auberges, en personnalisant légèrement chacun des envois). Cependant, le taux de réussite reste faible.

  1. Faire du porte à porte

C’est une variante de la première technique. Cependant, cela pourrait moins bien marcher car, neuf fois sur dix, vous tomberez sur un réceptionniste qui aura l’impression que vous souhaitez lui piquer sa place. Ou qui ne connaît pas forcément les besoins de son patron.

  1. Lire les petites annonces

Paradoxalement, cette technique a un taux de succès assez faible : une auberge de jeunesse préfère peut-être recruter quelqu’un qu’elle connaît plutôt que via une annonce. Notre conseil : si vous repérez une annonce, dans la mesure du possible, allez dormir une nuit dans l’auberge et présentez votre candidature spontanée le lendemain matin, après le déjeuner !

Les dix pays dans lesquels il est facile de travailler en auberge de jeunesse

travailler dans une auberge de jeunesse à l'étranger

📷 @rawpixel sur Unsplash

Travailler en auberge de jeunesse semble plus facile à certains endroits qu’à d’autres … En Asie par exemple, vous aurez très peu de chances d’intéresser un employeur, car les salaires sont plus bas qu’en Europe. En revanche, dans les endroits qui accueillent énormément de Français (Espagne, Irlande, Royaume-Uni), vos compétences linguistiques seront très appréciées !

Voici donc un classement (très officieux et très empirique) des dix pays dans lesquels il est le plus facile de travailler en auberge de jeunesse :

  • Espagne
  • France
  • Australie
  • Nouvelle-Zélande
  • Mexique
  • Europe de l’Est
  • Royaume-Uni
  • Irlande
  • Canada
  • USA

Les conditions que vous pouvez refuser

Travailler en échange d’une réduction sur le prix des nuitées

Si vous restez longtemps dans une auberge de jeunesse, vous pourrez probablement négocier un rabais. Alors, travailler en échange de cette ristourne demande réflexion.

Avoir le prix de l’hébergement déduit de votre salaire

Ce point fait débat : faut-il accepter que le gérant retire du salaire qu’il vous verse le prix des nuitées ? Peut-être qu’une réduction conséquente sur le tarif proposé en vaut le coup.

Travailler à temps plein contre un lit gratuit

De manière générale, travailler plus de 20h par semaine en échange d’un lit, c’est déjà trop. L’accord le plus courant est de travailler entre 3h et 4h par jour, 5/7 jours, contre un lit gratuit.

Laisser un commentaire

Get the App. QRGet the App.
Get the App. QR  Get the App.
Défilement vers le haut