Est-ce la ville la plus sous-estimée d’Europe ? Un guide local de Bruxelles

Souvent négligée au profit de week-ends à Amsterdam, Barcelone ou Lisbonne, Bruxelles regorge de galeries d’art émergentes, de pop-ups créatifs et, bien sûr, de bières artisanales. Moins bureaucratique que l’Union européenne ne le laisse croire, Bruxelles est un mélange satisfaisant d’histoire et de modernité, de bizarrerie et d’épanouissement, et elle est multiculturelle jusqu’au bout des ongles. Éloignez-vous des hauts lieux touristiques habituels et découvrez ces joyaux moins connus dans notre guide de Bruxelles.

Découvrez le centre névralgique du Nord

local guide to brussels - mima

@dorotheegmz

Alors que la plupart des visiteurs se pressent sur la Grand-Place, dans le centre-ville, c’est vers le nord qu’il faut se tourner pour découvrir l’avant-garde de cette ville. Dans l’ancien quartier industriel de Molenbeek, vous trouverez l’un des plus récents musées de la ville, installé dans une ancienne brasserie : Mima, un temple du contemporain, avec de l’art issu de sous-cultures comme le tatouage, le skateboard et le graffiti. Plus au nord, le long du canal, se trouve Kanal, une collaboration avec le Centre Pompidou de Paris dans un ancien showroom Citroën. Il n’ouvrira complètement ses portes qu’en 2022, mais en attendant, des expositions temporaires sont organisées pour aiguiser l’appétit.

Votre futur quartier préféré – Schaer for life !

Le quartier tentaculaire de Schaerbeek est un ensemble de quartiers animés et multiculturels avec, en son centre, le joli parc Josaphat. Les primeurs turcs côtoient les pizzerias authentiques et les boucheries marocaines, tandis que dans le parc, tout le monde est invité à boire une bière belge à la Buvette Saint-Sébastien, le minuscule club-house d’une ancienne guilde d’archers. Le vendredi, les habitants se rendent au marché des Chasseurs Ardennais pour faire leurs courses et prendre un verre après le travail. Schaerbeek est également un excellent point de départ loin des sentiers touristiques. Essayez le Funkey pour des chambres bon marché et un service avec le sourire.

Dansaert ?

Dans le centre-ville, passez un après-midi dans le quartier flamand autour de la place Sainte-Catherine. Les rues des Chartreux, de Flandre et Dansaert regorgent de boutiques, de magasins vintage et de magasins de design scandinave, et vous n’aurez ni faim ni soif. Life is Beautiful sert des cocktails créatifs dans un salon décontracté ; Monk propose une sélection de bières de premier ordre et une belle salle à manger où l’on sert des spaghettis et rien d’autre ; un superbe couple de personnes âgées sert du thé et des gâteaux chics à AM Sweet; et vous pouvez déguster du poisson frais au coin d’une rue à Mer du Nord, en vous tenant au coude à coude avec les gens de la table voisine.

Local Guide to Brussels - Dansaert

@dorotheegmz

Recherchez le confort du sud

guide to Brussels - southern comforts

@dalerolfe

Au sud du centre, Saint-Gilles est une perle de quartier. Il monte en pente raide depuis le quartier miteux de la gare du Midi (probablement votre premier aperçu de Bruxelles ; réservez votre jugement jusqu’à ce que vous en ayez vu un peu plus) jusqu’au magnifique hôtel de ville, en passant par des bars à vin et des pubs traditionnels, des centres d’art, des maisons Art nouveau et des œuvres d’art murales explicites. La place de l’hôtel de ville accueille un marché alimentaire tous les lundis jusqu’à 21 heures (nous adorons les crêpes bretonnes et le cidre de Ty Penty et les burgers végétariens divins de Sin), et Moeder Lambic, tout proche, est l’un des meilleurs endroits de la ville pour découvrir quelques-unes des 1 000 bières belges dont vous avez entendu parler. Faites une promenade dans le parc vallonné de Forest, qui accueille quelques bars pop-up en été.

Vous vous sentez courageux ? Réveillez les morts

L’un des endroits les plus paisibles de Bruxelles se trouve juste à côté de l’un des plus turbulents : Le Cimetière d’Ixelles, où se retrouvent les étudiants de l’ULB. Le bar Le Waff, avec sa cour intérieure, est une véritable institution ; l’Atelier, qui ressemble à une grange, propose une excellente carte de bières ; et le Gauguin, sans chichis, se consacre à l’ambiance (et aux cocktails bleus). Le cimetière lui-même est un endroit idéal pour se promener. Parmi les personnalités enterrées ici figurent le maître architecte Victor Horta (vous verrez son travail partout à Bruxelles) et l’homme qui nous a donné la praline au chocolat, Frédéric Neuhaus.

Tous à bord !

local guide to brussels - le waff

Un moyen bon marché d’observer Bruxelles sous tous ses angles est de prendre le tramway (une bonne option pour les jours de pluie). Le numéro 7 longe l’est de la ville depuis Uccle, au sud, en passant par Schaerbeek (voir ci-dessus) jusqu’au Heysel, où se trouve l’Atomium et un magnifique parc. Une autre option est le 92 : il part du centre-ville et traverse la banlieue jusqu’à la fin de la ligne, au Train World, qui retrace de manière divertissante l’histoire des voyages en train (et qui abrite le Train Hostel, où vous pouvez passer la nuit dans un vieux wagon).

Exposition d’antiquités

guide to Brussels - antiques road show

Rue Blaes @dalerolfe

Pour faire du shopping décalé, rendez-vous dans les Marolles, le cœur ouvrier traditionnel de Bruxelles. Le long des rues Haute et Blaes, vous trouverez une multitude de boutiques remplies d’antiquités bizarres et de vêtements vintage, ainsi que de nombreux endroits où vous pourrez vous ravitailler ; essayez l’Atelier en Ville pour un brunch et le Café Capitale pour un café. L’immense marché aux puces, de plus en plus connu, qui occupe la place du Jeu de Balle tous les matins, vaut le détour pour son éventail étourdissant et aléatoire de marchandises. Le week-end, vous y trouverez probablement de la musique de rue en direct.

Boire un verre

Vous ne pouvez pas venir en Belgique sans essayer quelques bières. Le Brussels Beer Project a collaboré avec le groupe britannique Editors, fabrique de la bière à partir de vieux pain et propose de temps à autre des bières pop-up en édition limitée ; vous pouvez en déguster quelques-unes dans leur salle de dégustation. Dans le coin rouge, représentant la tradition, Cantillon brasse de la geuze, un style de bière on ne peut plus local. Aigre, piquante et généreusement connue sous le nom de champagne bruxellois, c’est un goût qui s’acquiert, mais qui vaut la peine d’être acquis. Faites le tour des installations et dégustez ensuite leurs produits dans le bar accueillant.

Local Guide to Brussels - Brussels beer project

@dorotheegmz

Laissez de la place pour le dessert

Si vous vous sentez flashé ou que vous achetez des souvenirs pour votre tante préférée, vous vous dirigerez vers Marcolini ou Mary, les maîtres chocolatiers aux prix alléchants pour prouver votre amour. Mais si vous avez un budget limité, vous avez l’embarras du choix. Leonidas est un choix fiable, avec des points de vente dans presque toutes les rues, tandis que Zaabär a une seule succursale non loin de l’avenue Louise où vous pouvez essayer leurs variétés inventives, assister à la fabrication et essayer de faire la vôtre.

Desserrez les boutons du haut et adoptez le régime belge

La contribution de la Belgique à la restauration rapide n’a rien de rapide. Les longues files d’attente serpentent devant les friteries (ou fritkot dans le jargon local) de la ville, où les gens attendent patiemment leur cornet de frites dorées accompagnées d’une cuillerée de mayonnaise. Cuisinées à la demande et servies avec amour, elles valent toujours la peine d’être attendues. Achetez un cornet à Frit’ Flagey et dégustez-le en vous promenant autour des deux lacs qui jouxtent la place.

Comparez les auberges à Bruxelles maintenant !

Continuez à lire 👇🏼

⭐️ Plus de choses à faire à Bruxelles

⭐️ Comment passer Noël à Bruxelles

⭐️ Meilleures auberges à Bruxelles

Get the App. QRGet the App.
Get the App. QR  Get the App.
Défilement vers le haut